Archives pour la catégorie Non classé

Les 9 raisons de partir en croisière sur un petit navie

Les 9 raisons de partir en croisière sur un petit navire.

La tendance penche au gigantisme ; les compagnies majeures construisent leur nouveau navire aussi gros que possible. Ces nouveaux navires rivalisent d’attractions que l’on pensait impossibles en mer. Il est vrai que nous sommes toujours excités d’embarquer sur un navire de 200 000 tonneaux et plus.

Une croisière récente sur un plus petit navire le Celestyal Cristal  m’a fait prendre conscience et apprécier ce que les petits navires ont à offrir. Il existe bien quelques raisons pour lesquelles de nombreux croisiéristes adorent naviguer des navires de 60 000 tonneaux et moins.

Voici 9 bonnes raisons de naviguer sur un petit bateau de croisière, et pourquoi vous devriez au moins une fois, envisager une escapade sur l’un de ces navires surprenants.

Celstyal Crystal à quai, port de Cienfuegos, Cuba, Trinidad
Celestyal Cruise, Celestyal Crystal

Moindre coût à bord.

Dans la mesure où il y a moins d’attractions payantes à bord, de bar, de points de restauration à suppléments, bref de tentations, une petite glace par ici, un cocktail par là ; vous dépenserez donc moins que sur un géant des mers.

S’orienter plus facilement.

Il est plus facile de se repérer à bord, j’ai navigué sur des colosses des mers qui m’ont pris trois jours pour connaître la situation de ma cabine par rapport aux points d’intérêt de la croisière. Souvent égaré, car il fallait monter d’un ou plusieurs ponts pour traverser le navire. Beaucoup de temps gaspillé à chercher trouver, se perdre. Sur un petit navire, on se repère tout de suite et on se sent plus à l’aise.

 Moins de marche et plus de temps.

Bien que marcher soit bénéfique pour la santé, c’est quand même marquant de marcher plusieurs centaines de mètres pour se rendre au buffet au restaurant, revenir dans sa cabine, repartir. On passe du temps à marcher dans ces longues coursives désertes qui se succèdent sans fin, car on veut aller plus vite en évitant de traverser les salons, bars et casinos. J’ai bien aimé sur le Celestyal Crystal me rendre en quelques minutes là où je le souhaitais, cela signifiait plus de temps pour profiter du navire et moins de temps à le parcourir.

Une sensation de moins de monde.

C’est une évidence ; les ponts de la piscine sont proportionnels à la taille des navires, mais le fait est qu’avec moins de passagers, le navire ne paraît pas bondé. Trouver, une chaise longue vide n’a jamais été un problème. Selon la disposition du navire, la zone du buffet pourrait être un peu occupée, mais nous parlons d’une différence, entre plus de 6 000 croisiéristes à bord versus un peu plus de 2 000, et cela fait une grande différence. Cela signifie des espaces communs moins fréquentés.

Les raisons, petit navire de croisière
Pont tranquillité.

 Plus d’intimité.

Lors de ma récente croisière, j’ai été frappé par le cadre confortable des salons. Ils ne se sentaient pas à l’étroit. Sur les grands navires, il est facile de se sentir presque perdu, mais le cadre intime d’un petit bateau permet aux artistes de se connecter avec les passagers et de les connaître tout au long de la représentation. Vous êtes tout près d’eux, la musique est toute proche, et la sonorité plus authentique.

Plus d’escales qui sortent des sentiers battus.

Les grands paquebots ne peuvent accoster dans tous les ports ou même se faufiler sous chaque pont. Peut-être avez-vous remarqué qu’avec les compagnies de croisières envoyant des bateaux à Cuba en ce moment, seuls les plus petits navires peuvent visiter l’île comme ceux de la compagnie Ponant  ou encore les escales fouillées en Grèce que programme la compagnie de luxe Regent Seven Seas Cruises.

 

Pour exemple ; les plus grands navires qui ont pour programmation Londres doivent accoster à une heure de la city tandis que les plus petits navires comme ceux de Viking Ocean Cruises qui peuvent atteindre Greenwich.

Un contact plus facile avec le personnel de bord.

Le personnel à bord est une source importante pour passer une bonne croisière. Un petit navire facilite la connaissance de votre stewart de cabine , la rencontre avec les officiers, et aussi du commandant. C’est la meilleure expérience que vous aurez. Je faisais une séance de gym au centre de fitness du Celestyal Cristal et un monsieur m’a conseillé d’utiliser une machine plutôt qu’une autre, nous avons bavardé, le soir même à la soirée du commandant ; c’était lui !

Embarquement et débarquement plus rapides.

Point de file d’attente interminable pour prendre des chaloupes car les petits navires sont plus souvent à quai et proches du centre-ville. Les procédures d’embarquement d’un navire de moins de 2000 personnes sont plus rapides, on embarque plus tôt et on profite plus du premier jour à bord. La même chose vaut pour le débarquement. Mais gardez à l’esprit que si vous revenez au port et qu’il y a d’autres navires qui arrivent en même temps, vous aurez peut-être de longues files d’attente pour les douanes, car elles sont toutes acheminées dans la même zone.

Une croisière plus tranquille.

Pour ceux qui partent en croisière pour trouver la paix et la tranquillité, un petit bateau ressemble moins à un parc à thèmes qu’à une station balnéaire tranquille et flottante. Vous n’avez pas les sifflets de rassemblement, les annonces des mégas navires qui ne sont que des faiseurs de bruit. Il n’y a rien de plus doux que le doux chuintement de la mer le long de la coque et la douce solitude d’être en mer sans chaos aux alentours.

Philippe.

Costa Croisières récompense ses meilleurs vendeurs 2017 : décodage.

Le palmarès en France compte 28 lauréats pour l’année 2017. 

Cette année, la 25e édition des Lauréats de la mer s’est déroulée sur le Costa Favolosa lors d’une mini-croisière de 3 nuits au départ de Savone avec deux escales à Marseille et Barcelone. 1800 agents de voyages venus de 32 pays ont été invités pour recevoir leur trophée dans une ambiance glamour. Une célèbre animatrice et actrice italienne, Natasha Stefanenko, était au micro, entourée des dirigeants de la compagnie et du directeur de croisière du navire.

Costa Croisières récompense ses meilleures agences de voyages

Lauréats de la mer 2018

Au plan régional.

9 agences sont récompensées. Ce qui signifie que ces agences de voyages sont des partenaires de la compagnie et que leur niveau de vente de croisière est le plus élevé en région. Ces agences vendent aussi d’autres formules de voyages, et ne sont pas spécialisées uniquement sur la croisière.

- Provence – Languedoc : Juen Voyages du réseau Thomas Cook situé au Pontet.

- Est : LK Tours.

- Côte d’Azur : Cap Croisières Voyages.

- Rhône-Alpes : Voyages Girardot.

- Paris – Île-de-France – Centre : Voyages Rive Gauche Versailles.

- Ouest : E. Leclerc Voyages Nantes.

- Sud-Ouest : E. Leclerc Voyages Roques-sur-Garonne.

- Nord – Normandie : Tibo Tours.

- Dom-Tom : Groupe Roger Albert Voyages.

Dans le domaine vente groupes et individuels en France. 

- Meilleure Agence « Ventes Groupes » : Salaün Holidays situé à Rennes.  Ce voyage basé à Rennes organise des circuits et des croisières.

- Meilleure Agence « Ventes Individuelles Métropole » : Croisiland, spécialisée sur la croisière et qui vend de la croisière via leur site internet.

Dans le cadre de la plus belle progression des ventes.

- Meilleure Agence « Progression Outre-Mer » : ATOM.

- Meilleure « Progression Groupes Internet » : Croisière Club.

Le meilleur partenaire « autocariste » avec trois ex æquo :

- Euromoselle Loisirs à Florange, Sabardu Tourisme à Les Pennes-Mirabeau et Richou Voyages.

Les meilleures agences de réseau :

- Meilleur Partenariat Réseau : Selectour.

- Meilleure « Opération Commerciale » : Thomas Cook.

Les prix spéciaux par thématique.

- Meilleures Ventes catégorie Total Comfort : Cruiseline. Cette agence en ligne a vendu le plus les catégories de cabine en catégorie Comfort.

- Ventes Tour du Monde : une nouvelle fois, Jet Travel à Monaco. Cette agence en ligne travaille en petite équipe et possède une agence physique à Fontvieille.

- Ventes Costa Extra : CFA de Voyages à Paris. Leurs ventes ont été faites via le site de réservation en ligne de la compagnie, élaborée pour les agences de voyages.

- Ventes Croisières à thème TV : Croisières d’exception Média up – GULLI.

- Vente Croisières à thème : Voyages Chabannes.

Prix spécial Fondation Costa. La compagnie par cette récompense affiche ses engagements en matière de solidarité.

-  Grand Bleu voyages (Fondation Louis Lépine).

Over the Top. 

C’est la récompense la plus forte et symbolique qui sacre sur les trois dernières années les meilleures agences de voyages en matière de volume global de ventes.

- E-Business European Top Seller : Cruiseline basée à Monaco. Son ancien nom était Qcns Cruiseline. Meilleures ventes sur le marché européen.

-Penchard Voyages à Basse-Terre en Guadeloupe. Cette agence a été la première a vendre des croisières en port/port et a étoffé ses ventes sur toute la production de la compagnie.

-AB Croisières à Nice. Agence en ligne qui fait partie du groupe Promovacances.

- Syltours à Boulogne qui est le plus gros vendeur de groupe en France pour la compagnie.

C’est une énorme organisation qui mobilise beaucoup de ressources et les invités ne s’y trompent pas ; c’est un événement très attendu par les partenaires de Costa Croisières  et qui prennent plaisir à se retrouver, et aborder les cadres de la direction dans un environnement moins formel, mais toujours très professionnel.

Philippe.

HURTIGUTEN : LES RAISONS D’EMBARQUER.

Qui est Hurtigruten ? Rappel.

Presque imprononçable comme la marque d’une bière, cette compagnie n’en a pas moins les saveurs de croisières qui ne ressemblent à aucune autre. L’origine vient de l’express côtier norvégien qui transportait des marchandises il y a 125 ans de cela. Aujourd’hui fret et passager se partagent les accostages sur 34 ports de la Norvège tout au long de l’année de Bergen à Kirkeness. Mais pas seulement, la compagnie s’est diversifiée, et avec ses 12 navires elle sillonne aussi l’Arctique avec ses navires d’expédition.

Des croisières atypiques.

Pendant que vous voyagez à bord, le navire travaille, du fret est embarqué et débarqué, ainsi que des véhicules comme des voitures et camions.  Vous ferez escale sur des ports qui ne font pas partie de la programmation des grands navires de croisière, car ils sont précisément trop grands. À bord, vous ne trouverez pas de salle de spectacle, de casinos, de piste de karting, mais une ambiance authentique et une nourriture d’exception concoctée avec des produits locaux et frais la plupart du temps. Toutes fois, certains navires sont équipés de salle de fitness et de bains bouillonnants.

Des escales peu courues à l’observation des aurores boréales.

Les escales sont courtes parfois et peuvent être faites en solo. Pour les excursions plus longues, vous pouvez vous organiser avec un réceptif en amont de votre départ mais peu de chances d’avoir un guide parlant français. La compagnie Hurtigruten propose des croisières avec un accompagnateur français ; sachez qu’à bord la langue de Shakespeare aux accents allemand et norvégien bat son plein. Cela dit, vous découvrirez la Norvège profonde, des paysages à couper le souffle et qui sort des sentiers battus. Pendant la période des aurores boréales, les navires les poursuivent ; vous les verrez probablement mais pour les immortaliser il faut être bien équipé en matériel photographique sous peine de déception.

 Pas de dress code.

La vie à bord d’un navire de la compagnie Hurtigruten  est décontractée, pas de chichis et en dehors de l’été il faut être couvert chaudement. C’est une navigation bucolique, parsemée d’animations, calme et repos, en dehors du débarquement du fret. Vous ne verrez point et n’entendrez point d’enfants criards et courant dans les coursives, sautant sur les fauteuils sous l’œil impavides des parents !  Petit conseil au sujet, choisissez une cabine haut placée pour être au calme et en fonction du trajet et du débarquement du fret prenez à tribord ou babord.

Croisière certes, mais originale qui vaut le détour, car elle ne ressemble à aucune autre croisière classique, c’est une expérience inédite pour découvrir la Norvège.

Philippe.

PORTRAIT A BORD DU CELESTYAL CRYSTAL

Plus de 18 nationalités travaillent à bord du Celestyal Crystal. J’ai été surpris de constater que beaucoup parlent français; en effet beaucoup de personnel à la restauration est Mauricien.Brésilienne de vingt-neuf ans, qui a vécu à Paris, parlant 4 langues, Rubia est employée depuis 3 mois sur le Celestyal Crystal. Elle a étudié au conservatoire de musique à Paris pendant quelques années, et une furieuse envie de découvrir le monde l’a envahie. Par relations, elle s’est débrouillée après deux entretiens par Skype avec l’agence de recrutement et la compagnie Celestyal Cruises  pour travailler comme serveuse à bord. Elle est en poste dans le bar le plus agréable du navire ; le Thalassa Bar qui se situe à la poupe du pont 5. Les mojitos, et les daiquiri sont d’enfer ! En même temps que vos lèvres trempent dans la douceur du rhum, votre regard plonge dans le sillage blanc dentelé tracé dans le bleu de la mer des Caraïbes.

Croisière Cuba
Personnel de bord

Menue, portant de larges lunettes rondes cerclées, son regard pétille quand je lui demande des anecdotes sur sa vie à bord.

-          Oh, j’en ai plein des anecdotes, il faut que je m’en souvienne.

-          Racontez-moi les plus drôles, alors.

-          Par exemple, je suis derrière le bar avec deux grosses machines à café et un passager me demande si je sers du café. Ou encore quand la mer est agitée et qu’il y a des vagues dans la piscine ; on me demande si c’est une piscine à vague. Mais plus encore, on me demande si je dors à bord.

-          Non, incroyable !

-          Si, dans ces conditions c’est comme si nous partions tous les soirs en hélicoptère à terre, et revenions le matin sans bruit, sur la piste d’atterrissage située sur le dernier pont supérieur.

Mais la voilà repartie ; les commandes l’attendent, et mon daiquiri aussi.

FIN DE CROISIERE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Débarquement.

48 heures avant le débarquement, demandez à la réception de vous fournir une copie du relevé de vos dépenses à bord. Examinez-les soigneusement. Si vous voulez contester, n’attendez pas le jour du débarquement, agissez plutôt la veille afin d’éviter une longue queue.

Ne débarquez pas en sous-vêtements ! Vos bagages sont collectés par l’équipage dans les coursives au cours de la nuit qui précède l’accostage. Prévoyez les vêtements nécessaires pour le lendemain, gardez avec vous un petit sac avec vos objets de première nécessité. Le matin même, n’oubliez pas de vider votre coffre-fort. Si aucun transfert ne vous attend et si votre valise est facilement maniable, gardez-la avec vous. Vous débarquerez tranquillement quand la majorité des passagers aura débarqué. Profitez des derniers instants pour prendre un ultime petit-déjeuner.

 Divers.

 1. Les taxes et services.

En France, les taxes portuaires sont comprises dans le prix de la croisière.

À bord, si vous prenez une boisson il faut ajouter un % de frais de service. Le seul moyen de ne pas les payer, c’est de ne pas consommer !

Hors taxes. Les boutiques sont en duty free à partir du moment où une escale se fait hors de l’Europe. Aussi, à certaines escales, sous certaines conditions, vous pouvez obtenir le remboursement des taxes sur vos achats, mais en monnaie locale.

 2. Les pourboires.

Ah là là!

Le sujet de tous les sujets, celui qui fâche, celui qui intrigue, celui qui est soumis à toutes les supputations.

D’abord une interrogation : peut-on rendre obligatoire la qualité subjective d’un service ? …

Le montant des pourboires est automatiquement comptabilisé sur le compte de la cabine et débité en fin de croisière. Le passager a la possibilité de le contester en en faisant la demande.

Costa Croisières applique des frais de séjour à bord qui font partie intégrante du prix de la croisière et, de ce fait, vous ne pouvez pas les contester en fin de croisière.

 3. Les photos.

Dès l’embarquement votre portrait est tiré et fera la une parmi les milliers d’autres dans les vitrines exposées à cet effet. Les photos sont assez chères (de 15 à 45 euros) et si vous faites des tirages pour votre famille par un photographe du bord, cela va «douiller». Mais certains souvenirs affectifs n’ont pas de prix et les compagnies le savent.

Philippe.

C’est bientôt la fin mais pour le début il suffit de cliquez-ici

LE SYSTEME DU SHOPPING

Shopping lecturer à bord.

Les navires de croisière ont généralement un programme shopping à bord dirigé par un «shopping lecturer». Des conférences sont données par des commerciaux sur les produits locaux à acheter. Ils sont censés fournir aux passagers toutes les informations nécessaires pour leur assurer les meilleurs prix et les meilleurs produits au cours de leurs escales.

Aux États-Unis en particulier, derrière ces conseils se profilent des sociétés qui ont des accords avec les compagnies de croisières. Elles paient des frais assez conséquents aux compagnies  en échange d’une autorisation de mise en œuvre de leur programme de vente. Les consultants shopping ne travaillent pas directement pour la compagnie de croisières, ils sont formés, employés et envoyés sur les paquebots par ces sociétés. Les compagnies prétendent qu’elles fournissent à leurs passagers un programme de renseignements utiles pour leurs achats, mais elles ont déjà reçu leur chèque et peu leur importe de savoir si vous suivez effectivement les conseils du «shopping lecturer» ou non. Pendant ces conférences, 5 % du temps est consacré à donner des informations utiles sur le port et 95 % à convaincre les passagers de faire leurs achats dans les magasins recommandés.

Shopping à terre.

Comment ces magasins sont-ils agréés ? Ils payent pour figurer sur les plans distribués à bord, ils sont ainsi assurés d’avoir des centaines, sinon des milliers de clients franchissant la porte de leur magasin toute l’année.

Le « shopping lecturer » distille le doute dans l’esprit des passagers, qui se laissent convaincre que les achats faits dans tout autre magasin peuvent être risqués ;  il décrira tous les avantages dont vous bénéficierez en achetant dans les magasins recommandés.  Bien que ces avantages puissent varier, ils comprennent presque toujours les éléments suivants :

- La garantie : vous avez 30 jours pour retourner un produit

- La qualification : ces magasins sont régulièrement contrôlés pour assurer aux clients les meilleurs standards commerciaux.

- Les meilleurs prix : ils peuvent offrir de meilleurs prix grâce au volume de clients qu’ils reçoivent.  (Comment le savoir si vous ne comparez pas les prix pratiqués dans d’autres boutiques ?)

- Du personnel professionnel qualifié : ces magasins sont censés employer un personnel compétent entièrement à votre service.

Tout cela est impressionnant, mais c’est ce que nous attendons quand nous faisons du shopping et que nous entrons dans un magasin partout dans le monde. Et si vous lisez les petits caractères, en particulier sur la garantie, il n’est pas aussi évident de vous faire rembourser ce que vous avez acheté, car il faudra passer par une tierce personne, en l’occurrence la compagnie maritime qui n’interviendra pas dans une vente contractuelle qui ne la concerne pas directement. Si vous n’êtes pas satisfait de la qualité de l’un de vos achats, ce ne sera pas aussi simple, comme le prétendait le personnel de bord, de faire jouer la garantie mise en avant dans le discours commercial.

Vous serez sollicité, même pendant les excursions, au cours desquelles le guide ne manquera pas de vous arrêter dans une boutique spécialisée dans l’art local, ou dans une rhumerie par exemple, de laquelle il recevra probablement un petit pourcentage.

Ne vous laissez pas abuser…..et pensez à la place dans votre valise et à l’excédent de bagages si vous prenez l’avion.

Philippe.  Et pour tout connaître de la croisière cliquez-ici !

COMMENT REUSSIR SA JOURNEE A TERRE

 Les 10 étapes pour une journée réussie à terre.

- Quand vous débarquez du navire, emportez la carte de la ville et votre journal de bord sur lequel se trouvent les coordonnées de l’agent portuaire. Prenez vos papiers, vos médicaments, une petite trousse de premiers soins, un désinfectant pour les mains. En fonction de la météo, une crème solaire ou un parapluie et un répulsif contre les insectes. En cas d’urgence médicale, d’accidents de véhicules ou de retard inattendu qui pourrait vous retarder pour l’embarquement, contactez impérativement l’agent portuaire le plus rapidement possible. Il transmettra toutes les informations directement au navire. – Demandez dans la gare maritime où vous pouvez trouver des tour-opérateurs locaux, des taxis, l’office de tourisme. – Prenez votre iphone ou Android en chargeant des applications de détection de bornes wifi comme wifi finder et les »Offline City Guides app ». Les choix des applications sont nombreuses, à vous de voir. En cas de besoin, pour grignoter ou envoyer quelques mails, éloignez-vous de la zone portuaire et privilégiez les magasins et restaurants non touristiques. – Informez les chauffeurs de taxi, les guides de ce que vous souhaitez faire et demandez-leur des conseils. Ils connaissent mieux que quiconque leur pays d’origine. – Vérifiez les informations d’identification de tous les chauffeurs et des guides et vérifiez que ces derniers possèdent leur licence d’exercice. – Mettez-vous d’accord sur un itinéraire déterminé, sur la durée totale de l’excursion et de son contenu, sur le temps alloué à chaque lieu visité, la flexibilité et le montant exact de ce qui est ou non inclus. Déterminez sur un prix fixe. N’hésitez pas à négocier. – Si vous avez besoin d’un simple transfert aller-retour à une plage, à un village, etc. payez la moitié du prix au départ et la seconde moitié sur le chemin du retour. – Si vous prévoyez de faire du shopping, mettez-vous d’accord avec le chauffeur afin qu’il vous laisse et récupère au bout du temps souhaité à un endroit précis. – Terminez toujours votre excursion au pied du navire, ne vous laissez pas déposer dans le centre-ville car vous devriez à ce moment-là payer un taxi ou une navette pour rejoindre le navire. – Donnez un pourboire en fonction du niveau de satisfaction pour le service que vous avez reçu et demandez des cartes de visite afin que vous puissiez informer les autres futurs visiteurs des prestations de votre guide ou de votre chauffeur. Philippe.

A terre ou à bord vous voulez en savoir encore, cliquez-ici

TOUT SAVOIR SUR LES EXCURSIONS TROISIEME PARTIE

Économiser de l’argent sur l’achat des excursions.

Sauf cas particulier, éviter d’acheter à bord les excursions organisées est le meilleur moyen d’économiser de l’argent. Pourquoi les tarifs des excursions à bord sont-ils aussi élevés ? Une compagnie de croisières, pour organiser des excursions, doit faire appel à son agent portuaire ou à un tour-opérateur local qui recrute tous les prestataires : voitures avec chauffeur, bus, guides, personnel à bord pour l’organisation, la vente des tickets, l’impression des formulaires de réservation, l’accompagnement dans les bus d’excursion. C’est toute une organisation qui nécessite rémunération. Une compagnie ne peut pas contacter séparément tous les intervenants à chaque escale.  Donc, en limitant les intermédiaires vous limiterez aussi les coûts. Des compagnies de taxis agréées, des voitures avec chauffeur seront toujours en attente à l’extérieur du navire, prêts à prendre les clients indépendants sur les mêmes itinéraires que ceux proposés à bord et pour la moitié du prix. Vous pourriez aussi créer votre propre itinéraire en fonction de vos intérêts, en le demandant au conducteur ; vous allez ainsi directement à la source, vous payez le prix le plus bas possible pour les mêmes services, de plus personnalisés. Nous recommandons de contacter sur Internet les tour-opérateurs locaux bien avant votre départ afin de préparer au mieux vos excursions. Vous pourrez comparer leurs offres à celles de la compagnie : la différence peut s’avérer conséquente…

 Comment suis-je assuré de la qualité ?

 Les navires de croisière sont prompts à souligner que leur programme de visite utilise des opérateurs locaux sélectionnés, qui offrent un niveau d’excellence à la hauteur de leur exigence. Mais si vous lisez plus loin dans les petits caractères, la compagnie de croisières explique également que ses visites sont gérées par des opérateurs locaux et qu’elle n’est en aucun cas responsable de ce qui peut se produire. Elle veut bien vous faire payer, elle ne veut pas être responsable !  La qualité d’une excursion à terre n’a rien à voir avec le fait de réserver ou non à bord. Un guide accompagnateur touristique fait partie d’une certaine entreprise qui fournit aussi bien le tour-opérateur local que la compagnie de croisières. Cependant les chauffeurs et les guides indépendants à quai sont souvent plus motivés et reconnaissants d’avoir du travail : c’est un secteur très concurrentiel où l’on se doit de fournir des prestations de qualité si l’on veut que fonctionne le bouche-à-oreille. Les passagers qui optent pour une visite indépendante passent une journée à leur propre rythme, selon leurs goûts, avec un guide à leur écoute : c’est la qualité.

 La meilleure solution.

 Comme croisiériste averti vous devez savoir que les compagnies de croisières veulent payer les tour-opérateurs aussi peu que possible et vous facturer, vous passager, autant que possible. En conséquence, elles s’adressent souvent aux voyagistes locaux qui leur offrent les prix les plus bas mais pas nécessairement la meilleure qualité. Au cas où des clients seraient mécontents de la qualité de leur excursion, une compagnie de croisières peut facilement leur rembourser quelques centaines d’euros même si cela creuse légèrement leurs bénéfices : de toute façon, c’est toujours, pour le client, un parcours du combattant pour obtenir gain de cause car, comme nous l’avons vu plus haut, elles ne sont pas responsables. Il est donc beaucoup plus facile et intéressant de faire appel à un tour-opérateur local et de le payer directement pour un service de qualité et à un prix bien inférieur.

 Où va votre argent ?

 Lorsque vous réservez à bord une visite guidée de quatre heures pour 50 €, le navire reçoit 50 € dont 27 € pour le tour-opérateur local, et le guide local reçoit 8 €.  Ces calculs sont assez proche de la réalité.

Quand vous utilisez un prestataire local vous payez 35 €, bien sûr il faut négocier !

Philippe.

Et pour en savoir plus ; cliquez-ici !

TOUT SAVOIR SUR LES EXCURSIONS 2EME PARTIE

Quel est le meilleur moment de la journée pour partir en excursion ?

 Les excursions de croisières organisées ont des heures de départ spécifiques indiquées dans le formulaire de réservation que vous trouvez à bord ou en ligne. Réservez vos excursions sur le site Internet de la compagnie.

Sachez que les horaires sont planifiés de façon à ce que le navire maximalise les réservations. Malheureusement le confort des passagers est sacrifié. C’est la raison pour laquelle de nombreuses excursions, en dépit du fait qu’elles ne durent que quelques heures, ont un départ très matinal : 7h30, par exemple, même si le bateau est au port jusqu’à 17 heures. En programmant des visites très matinales, le tour-opérateur peut rajouter un départ supplémentaire dans l’après-midi avec le même transport. Bien sûr il y a des excursions à la journée qui doivent partir très tôt le matin mais la plupart des visites ont une durée moyenne de trois à quatre heures. Pourquoi se réveiller si tôt ? Pourquoi se précipiter ?  Est-ce vraiment un gain de temps si vous éprouvez le besoin d’une sieste après un départ aussi matinal et une journée aussi longue ?  En fait le meilleur moment pour partir en excursion, c’est lorsque vous le décidez.

 Éviter les tracas.

C’est l’argument en faveur des réservations à bord, qui éliminerait tous les tracas potentiels.

Réserver vos excursions avec la compagnie de croisières peut être sans tracas, c’est ce qui est promis, mais pas toujours réalisable : lorsque vous réservez vos excursions en ligne, parfois des mois à l’avance, beaucoup d’aléas peuvent survenir. L’excursion peut-être annulée, ou le billet livré dans votre cabine ne correspond pas à votre réservation, ce qui génère du temps perdu et une grande frustration.

Il faut bien vous renseigner en amont. Certaines escales ne disposent d’aucune structure pouvant vous permettre de faire une excursion par vous-même, dans ce cas il est utile de réserver votre excursion organisée à bord. Ne vous fiez pas aux excursions au nombre limité de passagers, cela signifie que la compagnie a tout simplement un quota de passagers pour cette excursion : par exemple, limite de 30 passagers sur un petit bateau pour faire un tour sur un lac. Mais le correspondant local, lui, aura probablement d’autres petits bateaux à vous proposer pour ce même lac, et à moindre coût.

 Est-ce que les excursions sont toujours garanties à bord ?

Comme indiqué en petits caractères dans les conditions générales, sachez que votre excursion peut être annulée la veille ou le jour même, les visites nécessitant un minimum de participants. À chaque voyage, des bureaux d’excursions annulent des visites programmées si le nombre de passagers n’est pas atteint, ce qui représente une baisse de rentabilité. Ou alors il peut arriver que l’on vous propose cette excursion en bilingue ; le guide vous donnera les explications en deux langues, d’où deux fois plus de temps pour ces explications, dans le même temps imparti à l’excursion. Je vous laisse juge de la qualité des commentaires de ce guide, qui n’y est pour rien au demeurant.

Vous pourriez vous réveiller un matin prêt à profiter de votre excursion et être informé par une lettre dans la boîte aux lettres de votre cabine  que votre visite a été annulée en raison de la faible participation. Et bien sûr il est peut-être déjà trop tard pour réserver une autre excursion à bord du navire.

 En quoi un tour-opérateur local peut-il être différent ?

 Une excursion avec opérateur local peut également être sans tracas.

D’abord, il ne vous fera pas attendre. Que vous ayez réservé ou que vous le contactiez directement sur le quai, vous partez tout de suite. Ces opérateurs, ces chauffeurs de taxi sont attentifs à recevoir d’excellents commentaires et font généralement de leur mieux pour les obtenir. Le meilleur retour qu’ils puissent recevoir, ce sont les appréciations de bouche à oreille, qui feront ou non le renom de leur affaire. Certains tour-opérateurs locaux ne tiennent pas à travailler avec les compagnies de croisières car ils ne veulent pas être payés au prix le plus bas. Ils souhaitent tout simplement fournir un travail de meilleure qualité avec toute la gratification possible. En outre, ils n’annuleront pas votre visite sous prétexte d’un minimum de passagers : que vous fassiez partie d’un groupe nombreux, d’une famille, que vous soyez en couple ou même en solo, un tour- opérateur indépendant n’a aucune raison de ne pas répondre à votre demande. Il est là pour veiller à ce que le temps passé à visiter son pays soit le plus agréable possible. Et il n’y a rien de plus reposant qu’un chauffeur guide local qui vous soit dédié.

Philippe.

Et pour en savoir encore, encore plus, cliquez-ici.

Portraits sur le Celestyal Crystal.

J’ai souhaité interroger quelques personnes à bord et voilà leurs impressions.

Primo croisiéristes.

Marc et Patricia font leur première croisière. Marc n’a pas pris de vacances depuis longtemps et c’est la première fois que Patricia et Marc passent leurs vacances ensemble. Gros bosseurs, cette croisière est un bol d’oxygène et un grand moment de détente.

Primo croisièristes Celsetyal Crystal en croisière sur Cuba
Primo-croisièriste

Ce qu’ils aiment :

La multi destination, c’est une évidence pour la croisière, mais c’est l’un de ses atouts majeurs. Dans un club, on est obligés de se déplacer assez loin tous les jours pour visiter. L’ambiance assez individuelle ; chacun fait ce qu’il veut en dehors des excursions organisées, on ne suit pas comme des moutons tout le temps, on est obligé de pratiquement rien. La coupure totale. Le blackout total ; Marc n’a pas regardé ses mails une seule fois. C’est aussi la rupture totale avec le dress code de son costume de patron. « Personne ne sait qui je suis, on est tous sur le même plan, aucune identification et cela me repose la tête.

Ce qu’ils n’aiment pas :

Rien. Oui, on peut toujours pinailler sur tel ou tel point, mais dans l’ensemble il n’y a rien à redire ; c’est génial.

Les jeunes croisiéristes.

Cindy et Anthony n’ont pas quarante ans à eux deux. Cindy est conseillère en voyage à l’agence Dunoi voyage à Orléans et c’est sa seconde croisière sur le Celestyal Crystal.Pour Anthony, c’est la première fois qu’il part en croisière.

croisieristes jeunes Celestyal Cruises
Anthony et Cindy

Ce qu’ils aiment :

L’itinéraire axé sur Cuba avec 3 escales, c’est assez rare de faire autant d’escales dans un même pays pour une compagnie de croisière, en général c’est plusieurs pays différents. Le produit est complet, restaurations, découverte du pays, temps libre avec les jours en mer. La formule boisson est d’une grande variété, les bouteilles d’eau ne sont pas facturées contrairement à Costa ou à MSC. La taille du navire est un atout, on est aux petits soins pour nous. Les plats proposés font partie de la gastronomie locale et peu internationale et l’on apprécie ce fait de marquer la gastronomie en concordance avec le pays visité.

Ce qu’ils n’aiment pas :

rien, rien à redire franchement, la cabine est grande et j’ai été surpris, car le navire n’est pas grand et je pensais qu’elle serait toute petite, mais non. Un sans faute en somme.