11 pièges à éviter lors d’une croisière

11 pièges à éviter lors d’une croisière

Pour que les croisières restent la parenthèse de loisirs et de détente attendue, quelques pièges sont à éviter. En effet, les compagnies de croisières essaient de contenter un grand nombre de personnes en proposant une grande variété de services dont certains ont un caractère incontestablement lucratif. Même si vous êtes un multirécidiviste de la croisière, il est facile de tomber à chaque fois dans le panneau. Après tout on a affaire à des professionnels !

Voici cette liste :

1. Évitez les pourparlers commerciaux

Presque tous les navires, et en particulier ceux qui croisent dans les Caraïbes, organisent ce genre de réunion qui consiste à conseiller ou à promouvoir les achats lors des escales. Les organisateurs de ces « séminaires » vous attirent en vous promettant un cadeau. Nous avons compris un peu tard que nous aurions pu bénéficier du cadeau sans perdre notre temps dans cette réunion interminable pendant laquelle on nous a incités à acheter des coupons de réduction pour des bijoux ou cadeaux achetés à terre. Ce n’est pas très avantageux car les magasins où vous bénéficiez de ces coupons essaient de vous culpabiliser pour vous vendre plus de choses et ils ont l’art de vous mettre mal à l’aise si vous résistez.

Croisieres : 11 pièges à éviter
Croisieres : 11 pièges à éviter

2. Évitez le Buffet

Les repas au restaurant principal sont de meilleure qualité que ceux proposés au buffet et, de plus, sans avoir à supporter les files d’attente interminables. En discutant avec un passager, je me suis rendu compte que certains ne sont pas au courant qu’ils peuvent manger dans la salle à manger. Ce pauvre passager pratiquait le buffet tous les soirs. Pas étonnant qu’il n’ait pas vu l’ombre d’une queue de homard, filet mignon, chair de crabe… Si vous voulez un traitement royal évitez le buffet sauf pour une petite collation occasionnelle.

 

3. Évitez le casino

Même si vous avez le goût du jeu et que vous êtes l’être le plus chanceux de la terre, évitez le casino des navires de croisières car vous serez plumé à coup sûr. Un petit tour sur les forums où les gens se plaignent de leur expérience vous confirmera ce que j’avance.

4. Évitez les piscines parfois surpeuplées

Les piscines sont les endroits les plus fréquentés du navire pendant les journées chaudes. Plusieurs options s’offrent à vous pour contourner le problème : réserver sur un grand navire comprenant plusieurs bassins afin d’avoir une chance supplémentaire de profiter de la la piscine sans avoir l’impression d’être dans le métro aux heures de pointe ou choisir de prendre un petit bain aux heures où tout le monde dîne. Vous pouvez aussi prendre l’option de rester sur le bateau pendant que tout le monde est en excursion, mais ça implique de rater le plaisir d’une escale. C’est une fausse bonne idée finalement !

5. Évitez les cabines intérieures

Si vous êtes fermement décidé à faire des économies et si vous envisagez de n’occuper votre cabine que pour dormir, alors une cabine intérieure c’est bien. Mais se réveiller le matin avec une jolie vue et jouir de quelques mètres carrés supplémentaires pendant votre séjour est une sacrée différence au niveau du confort. Pas besoin de sortir de la cabine pour voir le temps qu’il fait ou pour profiter du paysage ni de se déplacer en se cognant aux parois. N’est-ce pas ?

6. Évitez les parkings sur le quai

J’ai dépensé près de 80€ la semaine pour garer ma voiture. J’ai encore du mal à avaler la pilule. Quel gaspillage ! J’aurais dû prendre un service de navette. Car une navette même à 50 $ m’aurait fait économiser et en plus je ne me serais pas soucié de vols éventuels ou de la dégradation de mon véhicule. Donc si vous prenez l’avion ou le bateau, ne pas stationner sur le quai. Préférez la navette, le garage d’un ami ou les parkings prévus pour les passagers.

7. Évitez d’utiliser votre téléphone portable

Les téléphones cellulaires peuvent être utilisés sur les navires de croisière mais ça coûte très cher avec des tarifs qui peuvent atteindre 5 $ la minute. Cependant, dans certains ports, vous pouvez appeler gratuitement, donc patientez un peu pour écouter vos messages vocaux. Avant de partir, je vous recommande de vérifier les tarifs en vigueur auprès de votre opérateur et surtout de désactiver la géolocalisation des données de votre portable car il peut vous en coûter jusqu’à 15 $ par méga-octet « à votre insu »

8. Évitez d’acheter l’eau en bouteille à bord du navire

L’eau en bouteille sur un navire de croisière peut vous coûter jusqu’à 4 $ par bouteille. Vous pouvez être un grand amateur d’eau en bouteille et refuser de boire l’eau du robinet, mais sachez que l’eau à bord est aussi potable que l’eau en bouteille. Sur les navires, les systèmes de filtration de haute technologie offrent une eau du robinet de qualité propre à être bue. La plupart des compagnies de croisière permettent d’emmener votre propre stock de bouteilles d’eau le jour de l’embarquement.

9. Évitez d’embarquer de la nourriture à bord

Il est de notoriété publique que sur un navire de croisière il est impossible de mourir de faim.
Vous pouvez satisfaire votre appétit à tout moment de la journée avec les mets les plus alléchants. Ce n’est donc pas le moment d’entamer un régime…Vous ne tiendriez pas. Et surtout éviter de manger en dehors du bateau pendant les escales alors que vous avez la pension complète à bord.

10. Évitez, au mouillage, les files d’attente aux chaloupes

Lorsque le bateau n’est pas en mesure d’accoster, notamment en raison de sa grande taille, il est au « mouillage ». Cela signifie qu’il est nécessaire d’emprunter des chaloupes pour rejoindre le quai. Aussi, je vous conseille d’oublier la grasse matinée et de vous présenter le plus tôt possible (7-8h) au service des chaloupes avant que ne se forme une longue file d’attente … ainsi vous profiterez pleinement de l’escale.

11. Évitez d’acheter les excursions à terre

Il est possible d’obtenir de meilleurs prix en achetant une excursion directement à terre, mais il peut y avoir aussi quelques inconvénients en choisissant cette option, notamment l’impossibilité d’un remboursement en cas de problème. Alors que lorsque vous achetez vos excursions directement sur le navire vous êtes assurés d’obtenir un remboursement complet sans plus de questions. Avec mon mari, nous avons dû annuler une sortie en plongée car il y avait trop de méduses ce jour-là pour mettre un pied dans l’eau. Nous avons demandé un remboursement complet que nous avons obtenu sans problème. Lors d’une excursion, il se peut que vous soyez en retard pour l’embarquement. Si vous avez réservé à bord du navire, vous serez attendu.

….Pour vous, quel est le principale « piège » éviter en croisiere ? …

Néréide

8 réflexions sur “ 11 pièges à éviter lors d’une croisière ”

  1. Par Le Candide ! :

    Astuce Téléphone:

    Bonjour et merci Nereïde pour ces conseils avisés…
    Pour telephoner alors que vous etes en croisieres.
    Je conseille de telecharger sur votre smart phone l’application GRATUITE « Viber » avec lequel vous pouvez telephoner partout dans le monde des que vous disposer d’un acces wifi … c’est a dire dans les ports de croisieres , restaurant, gare etc…
    Je trouve que cela fontionne beaucoup mieux que skype et vous n’avez pas besoin de mot de passe
    Bref c’est hyper simple…

  2. Par Poseidon :

    « Evitez le buffet » …pas toujours…
    Bonjour Nereide
    J’ai plus souvent rencontré des passagers qui ne savaient que l’on pouvait DEJEUNER dans la salle du restaurant. En effet le service y est bien plus soigné..
    Cependant, j’aime l’ete pouvoir dejeuner en terrasse extérieure meme si improbable tant les tables en terrasses sont peu nombreuses … alors si vous avez la chance d’y parvenir , il est tres agreable de se restaurer avec vue sur le sillage au travers du bastingage …

  3. Par Frutiger Marie-Thérèse :

    Pour le buffet, ms’il y a une journée spéciale, cela vaut la peine d’y aller. Personnellement, j’y suis allée un jour où il y avait des pinces de homards et je me suis régalée à volonté. Autrement, oui, la salle à manger est nettement mieux.

    Pour les sorties à terre, pas si sûre que ça que cela soit moins cher. Je viens d’essayer d’en organiser une avec mon mari, dans le sultanat d’Oman, et au final, il y a peu de différence avec celle proposée sur le bateau, mais avec celle du bateau, nous avons la garantie que nous serons attendus quoi qu’il arrive. De plus, il faut bien parler au minimum l’anglais et encore… pour se débrouiller seul. Bref, à moins d’être au moins 4 personnes ou de connaître déjà un peu le pays, je ne prendrais pas le risque de réserver seule.

    Pour le casino, j’aime bien tenter un peu la chance. Mais pour éviter tout risque, je ne prends que très peu d’argent sur moi ou je ne charge que très peu ma carte. Par contre, je peux confirmer qu’il y a tout de même des gagnants puisque j’ai fait un voyage avec quelqu’un qui a tout de même gagné 900 euros en ayant très peu investi au départ. Il fait comme moi, se fixe une limite d’investissement et voit venir. Soit il gagne, soit il arrête.

    Pour les départs en chaloupes, oui, 100 fois oui, il faut faire en sorte d’être dans les premiers.

    Pour le téléphone portable, jusqu’à ce jour, je me suis contentée de sms. Je n’ai jamais payé très cher. La prochaine fois, je vais essayer l’application « Viber ».

  4. Par Frutiger Marie-Thérèse :

    Je certifie que l’eau du robinet sur les bateaux est parfaitement potable. Je n’ai jamais été malade et pourtant j’en bois. Mais franchement, si on peut s’offrir une croisière, je pense qu’on peut aussi ajouter un tout petit peu pour prendre des bouteilles d’eau, du moins aux tables des restaurants.

    Pour la cabine intérieure, expérience faite, cela dépend du parcours de la croisière et de la saison. S’il y a peu à voir sur les berges ou qu’il fait chaud, l’intérieure est suffisante. Par contre, en périodes froides ou si le bateau suit une très belle côte, alors oui, je pense que cela vaut la peine de prendre une cabine extérieure. Je viens d’ailleurs d’en réserver une pour notre prochaine croisière entre Noël-Nouvel An 2015-16, Emirats Arabes et Sultanat d’Oman. On verra si j’ai eu raison.

    A propos de notre future croisière, c’est l’exemple typique que je cite dans un commentaire précédent. Nous connaissons déjà Abou d’Abi et nous nous contenterons d’utiliser le Big Bus car, comparaison faite avec les excursions proposées, on peut faire exactement les mêmes, et avec les commentaires dans notre langue (français). Idem pour Dubaï. Mais à un prix bien moindre. On peut même acheter le billet pour le Big bus depuis chez nous, sur internet et il part depuis le lieu de mouillage du navire. Par contre, pour Oman, j’ai essayé de réserver quelque chose personnellement et au final, je me suis rabattue sur l’excursion proposée par le navire car il s’agit d’une sortie assez longue (env. 8h.), dans un wahid, et en cas de problème (trop d’eau pour traverser les rivières ou autres), le navire nous attendra ou, au pire, organisera notre déplacement jusqu’au prochain port. Certaines économies sont très risquées.

  5. Par Frutiger Marie-Thérèse :

    Ce que vous dites m’étonne vraiment car, lors de la réservation, on vous demande quel service vous souhaitez ((à quelle heure vous souhaitez manger) et on vous attribue une salle à manger s’il y en a plusieurs. Si les gens que vous avez rencontrés n’étaient pas au courant, c’est qu’ils n’ont pas tout lu leur contrat ou ont eu affaire avec une agence pas très sérieuse.

  6. Par Frutiger Marie-Thérèse :

    Merci pour l’info. La prochaine fois, je vais essayer avec l’application « Viber ». Mais personnellement, je pense qu’on peut tout de même se passer de téléphone durant un beau voyage. Un simple sms, rassurant tout le monde que tout va bien, me semble suffire.

  7. Par Philippe :

    Bonjour,
    J’attends et lis toujours avec beaucoup de plaisir « les billets & astuces » envoyés régulièrement.
    C’est pour moi une petite récréation et le rappel d’autant de « bons » souvenirs.
    Néanmoins je ne partage pas tout le temps votre analyse, compte tenu de certaines de mes experiences à bord, sur differents bateaux et Cies.
    en effet :
    – Si l’eau en bouteille à bord est « Chère » (pour de l’eau) l’eau du robinet, bien que potable, a parfois un gout horrible, dont on se lasse très vite après quelques jours, une astuce, prendre du thé afin de « dissimuler » cette odeur de chlore ou de javel.
    – Restaurants Vs Buffets. il est vrai que la présentation , voir les produits sont plus avantageux au restaurant, toutefois la durée du service à table est souvent très longue et les volumes de produits ne sont pas maitrisables, aussi je privilégie souvent les buffets pour ces raisons.
    – Repas à bord ou à terre ?
    Dans le passé je privilègiais systematiquement les repas à bord (par économie) depuis quelques temps, mon choix commence à changer car : Au bout d’un moment on connait une certaine lassitude de manger trop souvent les mêmes choses (surtout pour le buffet),la cuisine à bord est souvent trop « classique international » et j’ai découvert le plaisir, sans pourtant se ruiner, de petits restaurants typiques du pays, comme en Italie ou en grèce etc … permettant de mieux s’impregner du pays ou l’on fait escale, et de garder de bons souvenirs gustatifs, je privilégie toutefois les petites enseignes populaires, plus authentiques et ou l’on ne perds pas trop de temps en escale, attention aux pièges à touristes souvent reconnaissables (ce sont les mieux placés !!!
    – en ce qui concerne les excursions, je pense que l’échange d’experience est capital, avant d’opter pour le choix de le faire en individuel ou semi individuel ou via la Cie, pour moi c’est au cas par cas !!

  8. pouvez-vous me dire s’il est facile de prendre le big bus près du port de Dubai.
    Quel en est le tarif,
    Peut-on payer en euro ou est il facile de faire du change

Partagez, Réagissez...!

( * ) Champ requis



 

Pub 300X600