CARAIBES ANTILLES…

L’hiver sous le soleil caressant des Caraïbes. Forcement c’est tentant. On l’envisage souvent en club-hôtel plus ou moins luxueux, bordant une plage plus ou moins agréable. Opter pour une croisière aux Caraïbes c’est ne pas choisir. Ou plutôt faire des choix malins. On décide tout d’abord de ce qui est le plus important : la variété des escales, leurs intérêts d’un point de vue culturel ou plutôt versée nature ? On privilégie la plage ou les randonnées ? Les sports nautiques ou le shopping détaxé ? Pour une première fois, on cède volontiers à la facilité : embarquement en Martinique ou en Guadeloupe pour un tour des îles souvent francophones et des navires qui ne le sont pas moins.
Le goût de l’aventure vous titille: direction les Iles Caymans – qui n’en a pas, des caymans, mais réservent des plongées magnifiques ! – ou la Jamaïque pour planer avec Marley. Avec [...] Lire +

Voir les 3 avis sur CARAIBES ANTILLES...

Recommandez CARAIBES ANTILLES... via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

3 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

3 avis

Quelle saison pour les Caraibes

* * * * * avis posté par

Bonjour à tous, y aurait-il quelqu'un qui serait déjà parti en croisières dans les Caraibes en juillet? C'est la seule période où je pourrais partir. Merci pour vos réponses.

3

Eviter LE ZENITH et surtout PULLMAN TOUR

* * * * * avis posté par

Arrivons lundi 9 janvier 2017 d'une croisière sur le Zenith, vendu par croisière de France(PULLMANTOUR), dans la mer des caraibes, décus par le bateau qui devrait être rénové entièrement même s'il semble t il l a déjà été récemment. Cabine vieillotte, ménage (moquette non nettoyée) on trouve des papiers sous le lit ainsi que des vêtements appartenant à d'autres croisiéristes (précédent). Mes draps étaient déchirés sur l'épaisseur du matelas, les vitres de la fenêtre très sales. Les parties communes tels que le théatre, restaurant, café sont à aborder avec une grosse veste car très très froides. Le français n'est pas parlé(sauf au restaurant le flamboyant ou nos serveurs le parlaient un peu, mais au spectacle c 'est l'espagnol qui règne, les Français ne comprenaient rien, pendant que les espagnols s'éclataient (20 mn d'espagnol pour 3 mn de français pour les annonces faites par DAVID) Les piscines étaient vides jusqu'au milieu de la croisière (peinture en cours). Les repas n'ont plus rien à voir avec les cartes d'avant. Les WC dans la cabine étaient bouchés 2 fois dans la semaine, et en permanence dans les parties communes Quant aux escales, décevantes car trop courtes, et une escale nous a même été supprimée sans aucune raison, donc pas d'escale à la ROMANA en rép. Dominicaine ou des excursions étaient réservées (ns l'avons su 48 h avant avec un peu mot sous la porte de la cabine).Des personnes nous ont appris que les 2 croisières précédentes cette escales avait été sautée aussi. Le débarquement était très mal organisé, tous dans la discothèque a attendre 1 heure, rien d'organisé. L'avion ressemblait plus à une bétaillère, un froid dans la cabine et très serré (seul le personnel de l'avion était super). BREF plus rien à voir avec les voyages de croisière de France.

2

embarquement et débarquement

* * * * * avis posté par

dans l'ensemble MSC ne nous déçoit jamais. Super voyage. Petit bémol, pas de possibilité d'extension au port d'embarquement/débarquement.

4

Informations complementaires

L’hiver sous le soleil caressant des Caraïbes. Forcement c’est tentant. On l’envisage souvent en club-hôtel plus ou moins luxueux, bordant une plage plus ou moins agréable. Opter pour une croisière aux Caraïbes c’est ne pas choisir. Ou plutôt faire des choix malins. On décide tout d’abord de ce qui est le plus important : la variété des escales, leurs intérêts d’un point de vue culturel ou plutôt versée nature ? On privilégie la plage ou les randonnées ? Les sports nautiques ou le shopping détaxé ? Pour une première fois, on cède volontiers à la facilité : embarquement en Martinique ou en Guadeloupe pour un tour des îles souvent francophones et des navires qui ne le sont pas moins.
Le goût de l’aventure vous titille: direction les Iles Caymans – qui n’en a pas, des caymans, mais réservent des plongées magnifiques ! – ou la Jamaïque pour planer avec Marley. Avec une cagnotte plus conséquente et un niveau d’anglais assez maîtrisé à vous les confettis d’exotisme : Turks and Caicos, Tobago et Trinité, Grenadine ou Curaçao. En prime, certaines compagnies possèdent leur île privée. Une robinsonnade où l’on ne sent pas toujours seul, mais promesse d’une escale carte postale.
Des croisières à tous les prix, des navires du plus intime au plus gigantesque, voilier ou megaship : les Caraïbes sont sillonnées par un nombre une variété impressionnantes de bateau. Une fois défini son budget, il suffit alors de se mettre au diapason de ses envies.

Caraibes, 1ere destination la plus exotique

Les plus consultés

pub1
pub1