CROISIERE SUR CUBA

 J’ai testé pour vous la croisière autour de l’île de l’homme qui fumait des cigares sur le Celestyal Crystal.

Pourquoi ai-je choisi cette compagnie qui opère sur cette destination avec un navire de 1100 passagers alors que j’ai pour habitude de partir en croisière sur des grands paquebots de plus de 3 500 passagers ? Mais quelle mouche m’a piquée ? Vous voulez-le savoir ; eh bien je vais vous le dire (comme dirait Nicolas). C’est pour l’itinéraire. Vous connaissez beaucoup de compagnies qui consacrent 3 escales uniquement sur Cuba avec une nuit à quai à la Havane,  Cienfuegos, et Santiago de Cuba ?Non ; c’est normal. Cet itinéraire est axé sur l’île de Cuba et c’est ce qui rend son attrait très particulier, par sa rareté et son originalité. Le vent a encore tourné pour Cuba après le réchauffement des relations diplomatiques de l’ère Obama, avec la nouvelle politique d’embargo relancée par Trump. Le pays est actuellement, à nouveau, dans une situation difficile. L’activité touristique insuffisante malgré tout tourne de nouveau au ralenti à cause des nouvelles mesures américaines. Aucun visa n’est attribué aux Américains souhaitant se rendre à Cuba par avion, suspension des autorisations de visites pour les Cubains à leurs familles. S’ajoute à ce contexte la politique économique intérieure du pays qui interdit à tout cubain d’investir dans des sociétés privées. C’est la lutte de toujours contre le capitalisme. Si les Américains ne peuvent pas se rendre à Cuba ; ils le peuvent en croisière en embarquant en Jamaïque, à Montego Bay qui est une escale sur l’itinéraire du Celestyal Cristal. En résumé les Américains embarquent en Jamaïque et le reste du monde à la Havane.

Départ de la Havane.
Croisière au départ de la Havane

Le port de la Havane se situe à une quarantaine de kilomètres de l’aéroport ; le coût en taxi est environ de 30 pesos cubains, les euros sont acceptés pour la même parité. Le trajet par l’autoroute permet de se rendre compte de la situation du pays. L’embarquement dans la gare maritime n’a en rien de commun à celui d’un grand paquebot. Deux personnes sont à l’enregistrement ainsi qu’une poignée de dockers qui vous demandent une pièce pour la prise en charge de vos valises. Petit conseil, changer vos euros en arrivant à l’aéroport, même si la queue est longue, car à bord ce n’est pas possible ; la Casa de Cambio (CADECA) est la seule société autorisée par le gouvernement Cubain pour changer les pesos cubains (CUC). Je me retrouve sur le navire peu de temps après la traditionnelle photo derrière la barre ; une roue en bois vernis. Je suis logé en cabine extérieure avec un grand sabord. Très propre et fonctionnelle, moquette bleue, sofa rayé gris perlé et placard en boiserie lui confère un air vrai cabine de navire. Après un rapide dîner au buffet qui est très bon et agrémenté de plats cubains, je débarque pour découvrir la Havane by night. Mais c’est dans un prochain épisode.

Philippe.

2 réflexions sur “ CROISIERE SUR CUBA ”

  1. Par sabine :

    Croisière effectuée en même temps que toi (vous) un plaisir d’avoir partagée les superbes escales avec vous !!!

    Cuba est une île magnifique à voir … revoir sans hésitation !!!

    Prête pour les articles suivants :o)

    Sabine

  2. Par Adrien :

    Superbe croisière effectuée en même temps que vous.Tout est dit, c’est une croisière sensationnelle, un très bel itinéraire à la rencontre d’un peuple fascinant… Celestyal Cruises est vraiment la seule a proposer un itinéraire de cette qualité.

Partagez, Réagissez...!

( * ) Champ requis

Pub 300X600