DE LA PISCINE A LA CABINE, UNE ODE AUX BOULES QUIES…

piscine bateau croisiere

Vous aimez la tranquillité, n’allez pas à la piscine. Ou alors il vous faut un bon casque audio pour vous isoler. Ne vous installez pas sur un transat au bord des bassins  mais plutôt sur les ponts au dessus. Si vous ne voulez pas être éclaboussé par une horde de singes hurlant et bondissant sous l’œil impavide des parents. Oui des Italiens, les enfants rois, les mêmes qui courent partout, en hurlant. Après plusieurs tentatives de siestes avortées, sous les cris de ces diables extraits de leur carcan quotidien, j’ai opté pour des boules Quies ou des bouchons en silicone. Ah quel bonheur ! Ne plus les entendre, ne plus entendre les annonces du navire, les claquements de porte. Mais  vous ne pourrez pas échapper sur votre balcon au claquement  brutal de la porte fenêtre de votre voisin alors que vous êtes installés sur votre balcon en lisant un bon bouquin. Il y a des claques qui se perdent. Le civisme dans un navire c’est aussi rare qu’une plage sans plastiques

Ressac

 

2 réflexions sur “ DE LA PISCINE A LA CABINE, UNE ODE AUX BOULES QUIES… ”

  1. Par Georges :

    J’ai lu la critique un peu sévère du bruit comme autour des piscines. Ca m’a inspiré cette réflexion, cette autre vérité :

    Sur un navire de croisière, contrairement à la plupart des autres milieux de vie limités, on peut échapper au bruit quand on veut,
    soit à l’extérieur sur les ponts, soit à l’intérieur comme dans les salons de lecture, les bars feutrés, la salle de spectacle hors des représentations, ou, si l’on veut, autour d’un piano qui ne délivre qu’une musique d’ambiance.
    Autre chose : comme on peut y échapper facilement, faites l’expérience, une fois la nuit tombée, de quitter les endroits particulièrement animés pour aller, sous les étoiles, regarder et écouter les remous qui bordent la coque ou ceux du sillage arrière, allez à l’avant comme si vous étiez sur le Titanic…Pour peu que vous arriviez à saisir encore, mais vaguement, quelques lointaines effluves sonores, vous apprécierez votre liberté de pouvoir choisir instantanément, comme bon vous semble … le monde, le bruit… ou la solitude et le silence d’un autre spectacle.
    C’est un privilège

  2. Par EFEF :

    GREGAIRE OU SOLITAIRE
    Que vous ayez choisi un Géant des mers ou un navire de taille moyenne à tout moment vous pourrez choisir de vous mêler à la foule des croisiéristes en liesse s’époumonant et se trémoussant au bord de la piscine au rythme des milliers de watts déversés parla sono mobile.
    Vous pourrez tout aussi bien vous retrouver dans le salon des cartes, au fumoir ou à la bibliothèque et profiter du silence, de musique plus soft et dans certains cas du salon de musique où peuvent se succéder des interprètes classiques.
    Si vraiment vous n’aimez pas la foule, les éclaboussures, les cris et plus généralement le bruit, sachez que sur tous les navires vous pouvez -moyennant finance- bénéficier du confort feutré des centres de bien-être privatisés. Solarium et piscines, bains à remous sont à votre disposition. Vous avez donc le choix!

Partagez, Réagissez...!

( * ) Champ requis

Pub 300X600