QUE FAUT-IL PREVOIR AVANT DE PARTIR EN CROISIERE ?

Préparatifs.

- Banque et papiers.

 Si vous ne voyagez pas souvent, avertissez votre banque avant de partir afin qu’elle ne soit pas méfiante et active une protection sur votre carte pendant la durée de votre croisière. Photocopiez vos cartes d’identité, vos passeports, vos cartes de crédit. Mettez tout cela dans le coffre de sécurité de votre cabine ou scannez-les et envoyez-les par courriel à votre attention afin d’y avoir accès à tout moment en cas de besoin. En plus de votre carte de crédit, prenez avec vous un peu d’argent liquide car on ne trouve pas souvent des distributeurs de billets à bord, à l’exception de quelques compagnies américaines.   Retirer de l’argent liquide dans un distributeur de billets à l’étranger impactera votre compte par des frais appliqués par votre banque. L’euro est accepté partout, mais évitez de changer à bord car le taux de change est plus élevé qu’à terre. Achat d’actions : Si vous investissez dans le marché boursier, vous pourriez vous pencher sur l’achat d’actions dans une compagnie de croisières. En règle générale, les actionnaires ont des avantages

 - Maladie.

 Pour les escales dans l’union européenne, procurez-vous, auprès de votre caisse d’assurance maladie, la carte européenne d’assurance maladie, au moins 15 jours avant votre départ. Cette démarche peut se faire en ligne avec votre compte amelie.fr, la carte est individuelle et nominative. Chaque membre de votre famille doit avoir la sienne, y compris les enfants de moins de 16 ans. Cela vous permettra d’attester de vos droits et de bénéficier d’une prise en charge, sur place, de vos soins médicaux, selon la législation en vigueur pendant votre escale. Si les escales se trouvent hors de l’union européenne, vous devez régler vos frais médicaux sur place. Il faudra conserver les ordonnances, les factures acquittées et les justificatifs de paiement. À votre retour en France, remplissez le formulaire des soins reçus à l’étranger et adressez-le à votre caisse d’assurance maladie afin d’obtenir le remboursement.

 - Bagages

 Avant de faire votre valise et si vous prenez l’avion, rappelez-vous que chaque compagnie aérienne autorise une taille et un poids maximum des bagages à embarquer. Afin de vous aider, visitez le site (www.taillecabine.com). Faites le compte du nombre de jours passés en croisière, des soirées habillées, des activités que vous allez pratiquer à bord. Emportez les vêtements nécessaires mais pas plus. Oubliez le fameux « on ne sait jamais ». N’oubliez pas qu’à bord il y a un service de blanchisserie qui pourra vous dépanner en cas de besoin. Pensez aussi à laisser de la place pour les souvenirs que vous allez rapporter. Vos bagages doivent être étiquetés avec votre nom, votre adresse et munis des étiquettes que vous avez reçues dans votre carnet de croisière (Voucher), dans lequel est indiqué votre numéro de cabine avec un code-barres. Ne mettez pas dans votre valise d’objets fragiles ni d’objets de valeur (bijoux, appareil photo, caméra, médicaments). Le premier jour de votre croisière, votre bus ou votre taxi sera accueilli à quai par une équipe de bagagistes qui se chargera de vos valises et qui les transportera au navire. Vous vous dirigerez ensuite vers le comptoir d’enregistrement afin d’embarquer sur le navire. Vous ne reverrez plus votre bagage jusqu’à ce qu’il soit livré dans votre cabine, en milieu d’après-midi. Le transfert de milliers de bagages de la gare maritime au navire puis aux cabines appropriées est une grosse entreprise. Vos bagages seront manipulés par des dizaines de personnes ; il peut arriver qu’ils soient laissés un moment sans surveillance. Bien que les membres d’équipage soient triés sur le volet et, pour la majorité, honnêtes, mieux vaut être prudent : il suffit d’un instant pour délester votre bagage de ses objets de valeur. Même remarque au débarquement car vos bagages sont pris en charge dans la nuit et vont rester dans les soutes jusqu’au lendemain matin avant d’être débarqués sur le quai. Porter plainte avec preuves à l’appui est une entreprise hasardeuse. Afin de remédier à cette situation il est recommandé de prendre une photo de votre valise ouverte avec les objets de valeur. Cette photo devra bien évidemment mentionner le jour et l’heure à laquelle elle a été prise. Photographiez même votre bagage fermé, afin qu’il soit facile à identifier au cas où il serait égaré. Une autre solution en fin de croisière c’est de garder, si possible, votre bagage avec vous pour débarquer. Vous passerez alors devant tous les passagers qui seront en train de chercher leurs bagages sur le quai ou inquiets de ne pas les trouver. Vos bagages seront avec vous et en toute sécurité. Ne prenez pas de bagages coûteux ni ostentatoires qui pourraient être ciblés. Prenez des bagages solides qui résisteront à la pression de centaines d’autres valises empilées. Si vous avez l’opportunité de plastifier votre valise pour en empêcher l’ouverture, c’est encore mieux !

 - Le change à bord.

 En Europe et sur les compagnies européennes, c’est l’euro qui circule à bord. Pour les compagnies américaines, c’est le dollar le maître des océans. Aux US et pour toutes les compagnies, c’est le dollar US qui circule à bord. Si vous avez besoin de monnaie locale, livres, escudos, etc… Ne changez pas à bord, le taux de change est plus élevé. Changez votre argent à terre. Évitez les distributeurs de billets car tout retrait est taxé. Si vous n’avez pas de carte de crédit et seulement de l’argent liquide, il faudra déposer un acompte au caissier du navire via le bureau de réception afin de couvrir vos dépenses à bord.

 - Assurance voyages.

 Ne partez jamais en croisière sans une police d’assurance voyage. Il y a de nombreuses compagnies d’assurances voyage, mais vous pouvez contacter votre assurance personnelle. Vous devez être conscient que si vous avez besoin d’un traitement médical à bord d’un navire de croisière, vous serez facturé pour les frais du médecin de bord. Le traitement médical n’est pas couvert dans le coût de votre croisière. En outre, la plupart des régimes d’assurance de soins de santé ne fournissent pas de couverture lorsque vous voyagez à l’extérieur de votre pays. Si vous annulez avant votre départ pour une cause sérieuse vous serez remboursé. L’assurance est un investissement pour garantir votre sécurité et votre portefeuille. Une dépense d’une centaine d’euros peut vous en faire économiser des milliers. Négociez-la si vous pouvez, le montant dépend du prix payé. Si vous avez une assurance bancaire grâce à votre carte de crédit, vérifiez bien les clauses. Le pas-cher peut vous coûter très cher. Un conseil : prenez une assurance, la prudence est mère de la sécurité. Chers lecteurs avides de savoir, pour la suite des astuces croisières  cliquez-ici

Philippe.

Partagez, Réagissez...!

( * ) Champ requis


 

Pub 300X600