Cascades de la rivière Dunn en Jamaique

Comment « Rattraper » Votre bateau de croisière dans le style Dream Runner

Comment « Rattraper » votre bateau de croisière dans le style Dream Runners

Décidement, Les armateurs ne sont jamais à cours d’idées
Comment les compagnies de croisieres parviennent elles à être aussi créative ?
En d’autres mots …
Pourquoi une vidéo d’un groupe de jeunes sautant d’un mur à l’autre devrait … vous persuader de faire une croisière ?
Eh bien … c’est exactement ce qu’à réalisé la Compagnie Thomson Croisieres.

Je suis tombé sur cette vidéo sur YouTube.

Prenez plaisir à visionner cette vidéo de pres 2 mn, ces jeunes ont un talent fou…
Appelé «Dream Runners », ces coureurs urbains font ce qu’ils savent faire le mieux – courir, sauter, acrobaties… et toutes sortes de figures « free style »!
Ajouter au scénario, un bateau de croisière, un capitaine , Yohan Blake, médaillé olympique …

… Et pour couronner le tout, la magnifique Jamaïque en toile de fond …. Avec « Dunn’s river fall  » filmées à partir d’un drone.

Cascades de la rivière Dunn en Jamaique (Escale croisieres)
Chutes de la Dunn en Jamaique  (Dunn’s river falls)

Et vous avez la scène parfaite !

Préparez vous à être époustouflé !

c’est parti en cliquant ICI :

http://www.aviscroisieres.com/video-fun-free-runners-parkour-qui-decoiffe/

ou sur

Croisierement vôtre

Patrick, pas vraiment un Dream Runner :-))

Lune de miel en croisiere

L’amour en mer

L’amour en croisière : 

Les Italiens en raffolent. Les Espagnols leur emboîtent le pas. Et nous, les Français ?  On y vient ! Mais à quoi ?

Aux voyages de noce sur l’eau.

Un créneau qui rame encore un peu mais qui a bien des atouts et de beaux atouts. D’abord, à budget égal au lieu d’aller en bronzer dans un seul pays du bassin méditerranéen vous pourrez découvrir plusieurs pays, ou caboter d’îles en îles en Grèce ou en Croatie par exemple.

Les invités ont fait preuve d’une générosité hors du commun ?

Certaines destinations parmi les plus convoitées par les jeunes mariés – Polynésie Française, Seychelles – se prêtent tout naturellement à ce type de périple. On oublie souvent que découvrir plusieurs îles implique des transferts aériens très onéreux dans ces contrées. Un frein que ne connaît pas la croisière. Cerise sur le gâteau, on peut adopter des unités pleine de charme comme Star Clippers, et très intimes le Ponant ou Seabourn croisieres à taille très humaine.

Lune de miel en croisiere
Lune de miel en croisiere

Qui dit voyages de noces dit souvent réductions ou attentions. Les compagnies l’ont bien compris, qui souvent, jouent le jeu. Croisière de France surclasse les tourtereaux, le Ponant accorde 300 € de remise et multiplie les cadeaux. – 5% chez Costa Croisières quand MSC renchérit avec -10% et un traitement particulier à bord. Quand à Paul Gauguin Cruises aux -20 % pour la mariée, il ajoute dans la corbeille une bénédiction traditionnelle et des cadeaux.

Les conditions ?

Généralement être mariés depuis moins d’un an parfois de 6 mois et de présenter le certificat de mariage pour preuve. Mariés depuis 5, 10, 15, 20 ans ? Là encore les compagnies savent y penser. Pour optimiser leur budget, les jeunes mariés ont tout intérêt à partir hors des vacances scolaires et, pourquoi pas en hiver : les Caraïbes offrent alors toute leur douceur de vivre et l’Asie dévoile ses mythes

Choisir  ses bagages

10 conseils pour preparer ses bagages de croisiere

10 conseils pour préparer ses bagages de croisière

Il y a deux manières de faire : Soit vous êtes parfaitement organisé et vous commencez à préparer vos bagages au moins une semaine avant le départ. Vous avez à la main une liste minutieusement préparée et vous maîtrisez les plus subtiles techniques d’économie d’espace, comme glisser vos chaussettes roulées dans vos chaussures par exemple…

Je suis un peu comme ça… Certains me disent un peu maniaque, mais la vérité c’est que je n’aime rien tant que profiter sans penser. Ma croisière est une parenthèse magique que je ne veux pas gâcher avec des soucis logistiques. Alors je préfère y passer du temps avant.

Mais il y a aussi une manière plus désinvolte de faire, comme par exemple mon ami Patrick, qui jette à la volée un tas de vêtement dans un sac quelques heures seulement avant le départ et qui pourtant n’oublie jamais rien…

Votre expérience vous a certainement appris que ce que vous emportez, et plus encore ce que vous n’emportez pas, peut avoir une vraie influence sur la manière dont va se dérouler votre croisière et votre sérénité à bord.

Dans mon placard, vous trouverez des flopées de pulls que je ne porterai jamais en ville, que j’ai acheté à la va-vite dans un port ou l’autre car, dans l’enthousiasme d’un voyage vers le sud, je n’avais pas pensé que les nuits pouvaient aussi être fraîches au mois de janvier… Je peux vous assurer aussi que je n’oublie plus jamais d’emmener des chaussettes de coton depuis que j’ai clopiné une journée entière à Rome les pieds douloureux d’ampoules : les chaussures de marche ne sont pas faites pour les pieds nus ! J’ai aussi pesté d’avoir payé ma crème solaire le triple de son prix à la boutique du bateau parce que j’avais oublié la mienne que j’avais pourtant pensé à acheter avant de partir.

Mais forte de toutes ces mésaventures, je suis devenue une experte des bagages ! Si vous avez mal à la tête, j’ai maintenant toujours du paracétamol à vous offrir ; vous avez oublié d’emmener de la lecture, j’ai ce qu’il vous faut et même selon vos goûts ; et j’ai toujours une bouteille d’eau avec moi si vous avez soif pendant les formalités d’embarquement !

En Méditerranée, j’ai étole et pashmina pour affronter la nuit. Et pour une croisière dans les fjords norvégiens, je peux m’habiller du maillot de bain à la doudoune sans jamais payer d’excédent de bagages.

Oui, je suis devenue une virtuose des bagages ! Pour vous éviter d’avoir à traîner des bagages trop encombrants et d’être obligé de racheter des choses que vous avez déjà chez vous (gardez votre argent pour des souvenirs vous réjouira bien plus !), j’ai choisi de partager avec vous mes 10 meilleurs astuces.

Choisir  ses bagages
Choisir ses bagages croisiere

Conseil n° 1 : Soignez le contenu de votre bagage à main

Dans le sac qui ne vous quittera pas, pensez à emporter des vêtements de rechange, les médicaments dont vous avez besoin et votre nécessaire de toilette.

Il arrive, certains d’entre vous l’ont subi, que votre valise soient perdue par la compagnie aérienne. Avec un bagage à main bien conçu, vous aurez avec vous le nécessaire pour les premiers jours, avant que votre bagage égaré ne vous soit livré dans un prochain port.

Par ailleurs, les bagages pris en charge à votre arrivée au navire peuvent mettre un peu de temps à être apportés à votre cabine. Avec un bagage à main bien conçu, vous allez pouvoir immédiatement profiter du bateau et des activités sans attendre impatiemment l’arrivée de votre valise.

Conseil n°2 : Renseignez-vous sur les codes vestimentaires

Certains d’entre vous aiment l’élégance et ne conçoivent pas une croisière sans faire honneur à la soirée de gala en revêtant robe longue ou smoking. Pourtant, aujourd’hui, la plupart des passagers, s’ils s’habillent spécialement pour l’occasion, préfèreront une simple tenue de ville : costume pour les hommes et robe de soie ou tailleur pantalon pour les femmes. L’ironie est que plus la croisière est luxueuse, plus le style sera décontracté…

Mais si vous aimez vous mettre sur votre trente-et-un, que cela ne gâche pas votre plaisir : faites comme vous aimez ! Pour les adeptes de l’élégance, sachez que la plupart des croisiéristes proposent des services de location de smoking (renseignez-vous avant votre départ).

Et pour ceux qui sont allergiques à toute idée d’apparat, il est toujours possible de bouder la soirée du commandant et de choisir de manger au buffet ou de vous faire livrer dans votre chambre grâce au room-service.

Conseil n°3 : Faire sa petite lessive

Si vous voulez vraiment voyager léger, vous pouvez consacrer un petit quart d’heure le soir à faire votre lessive dans votre cabine. Pensez à emmener de la lessive (il existe aujourd’hui de petits conditionnements) et limitez-vous aux vêtements légers (sous-vêtements, tee-shirts,…) au risque de voir votre cabine transformée en étendoir à linge ! Attention, certaines compagnies, comme MSC ou Costa, vous interdiront l’emploi du fer à repasser et pourront aller jusqu’à vous le confisquer le temps de la croisière. Vous pouvez également emporter un spray de désodorisant pour textile, comme Febreze, pour donner une journée de plus à vos vêtements.

Sinon, le plus simple reste le service de blanchisserie, qui existe à bord de tous les bateaux : pour quelques euros, vos vêtements vous seront rendus frais et repassés. Certaines compagnies, comme Costa, proposent même des promotions blanchisserie en fin de croisière où, pour une vingtaine d’euros, vous pourrez faire laver jusqu’à 25 pièces.

 

Conseil n°4 : Vos produits de soins préférés ne vous attendront pas dans votre cabine.

Bien sûr, vous trouverez toujours un nécessaire de toilette de base dans la salle de bains, savon, shampoing et parfois une crème pour le corps. Mais les échantillons proposés seront toujours limités et ne correspondront pas à votre marque préférée. Parfois même, vous devrez vous contenter d’un distributeur à pompe de savon liquide d’origine inconnue destiné également à faire office de shampoing. Si vous êtes attentifs à votre peau et aimez la douceur de vos marques préférées, pensez à leur faire une petite place dans votre valise.

Si vous êtes adeptes du brushing, sachez que la plupart des compagnies de croisières mettent à disposition un sèche-cheveux dans votre cabine. Inutile d’emmener le vôtre, certaines compagnies d’ailleurs l’interdisent !

Conseil n°5 : et le peignoir ?

Malheureusement, il est de plus en plus rare de trouver un peignoir dans votre cabine… Mais cela vaut le coup de vous renseigner avant votre départ : sur les bateaux MSC, par exemple, vous en trouverez à partir des cabines balcon, mais pas chez Costa qui ne les fournit que dans les suites. Notez toutefois que ce ne sont pas des cadeaux que vous pourrez emporter comme un souvenir ! Si vous rêvez de l’accrochez dans votre salle de bain, il vous sera facturé (cher…)

 

Conseil n°6 : Adaptez-vous à la destination

Les destinations où vous ferez haltes décideront des vêtements que vous porterez. Renseignez-vous avant de partir afin d’emmener exactement ce qui vous sera nécessaire. Si vous faites une croisière dans les Caraïbes, vous pourrez vous contenter de vêtements « cool », vous n’enfreindrez pas l’étiquette. Si vous faites escale en ville, il conviendra de vous habiller un peu plus ; même en plein été, il n’est pas très bien vu de se balader torse-nu à Rome. Certaines villes interdisent d’ailleurs ce type de « laisser-aller » et vont jusqu’à verbaliser les vacanciers en maillot de bain ou torse-nu. De même, respectez le pays où vous faites escale. Pensez à vous couvrir les épaules et les jambes dans le monde arabe et évitez les décolletés plongeants. C’est une question de politesse envers ceux qui vous accueillent.

N’oubliez pas non plus de prévoir ce que vous voudrez faire en escale : les tongs peuvent être très agréables pour une journée de plage mais prévoyez plutôt des chaussures confortables pour les journées de visite.

 

Conseil n° 7 : Laissez un peu de place dans votre valise

Chers lecteurs, je sais que vous êtes comme moi : rien de plus réjouissant que de revenir de vacances les bras chargés de souvenirs. Cette chemise hawaïenne était vraiment irrésistible, ce service à couscous si bon marché et ce sac à main italien si élégant ! Faire du shopping en vacances est une réjouissance dont nous ne voudrions pas nous priver. Alors, faites toujours une petite place à vos envies dans votre valise. Mieux, pensez à emporter un sac supplémentaire qui peut se replier dans votre valise et que vous remplirez avec réjouissance au chemin du retour.

 

Conseil n°8 : Savoir assortir ses vêtements

Si vous prévoyez une tenue unique par jour et par soir, vous êtes bon pour payer un excédent de bagage ou pour vous battre avec votre compagnon pour le partage des cintres dans la petite penderie de la cabine ! La solution : des vêtements assortis. Choisissez des vêtements sur une gamme de couleur ou de style que vous pouvez inter-changer : un pantalon qui se marie aussi élégamment avec deux ou trois de vos petits hauts, ou des vêtements « casuals » qui s’accordent aussi bien aux visites de jour qu’aux soirées plus smart. Optez également pour le style « superposé » pour vous adapter aux différentes températures.

Et pensez à utiliser les accessoires : quelques bijoux, une cravate, un foulard suffisent parfois à faire de vos vêtements de ville une tenue parfaite pour les soirées. Et si vous tenez vraiment à la tenue de gala, n’en emportez qu’une seule, même si plusieurs soirées chics sont prévues : les bateaux sont tellement vastes que vous avez peu de chance de rencontrer deux fois les mêmes personnes. Et même si cela devait arriver, à part votre compagnon, personne ne se souviendra vraiment de la robe que vous portiez quelques jours plus tôt…

 

Conseil n°9 : Pensez à l’essentiel

La plupart des cabines ne sont pas équipées de réveil. Si vous avez besoin d’avoir toujours l’heure à portée de regard et si vous avez peur de ne pas vous réveiller, pensez à amener un réveil. Si vous choisissez d’utiliser votre téléphone portable en guise de réveil, assurez-vous que vous pouvez l’utiliser hors connexion car vous naviguerez la plupart du temps en eau étrangère.

Sachez toutefois qu’il est possible de programmer un réveil par téléphone mais j’ai moi-même parfois eu de mauvaises expériences de technologies très capricieuses…

Pensez aussi à emporter les équipement que vous ne trouverez pas à bord ou qui seront disponibles mais à des prix prohibitifs : des cintres supplémentaires, vos médicaments disponibles sur ordonnance, batterie et carte-mémoire pour votre appareil photo, chargeur de portable et d’ordinateur, crème solaire, bouchons d’oreille, lunettes de soleil, sacs en plastique pour emballer les flacons qui pourraient couler, sac pour vêtements sales…

 

Conseil n°10 : Conservez toujours documents et papiers avec vous

Assurez-vous d’avoir toujours avec vous tous les documents dont vous pourriez avoir besoin. Ne les laissez jamais dans les bagages enregistrés. Gardez à portée de main votre passeport ou votre carte d’identité, vos photos d’identité quand cela est nécessaire, et votre carte d’embarquement de croisière. Ainsi, même si votre valise était égarée en vol, vous pourrez embarquer sur le bateau. Assurez-vous toujours de la validité et de la conformité de vos documents de voyage : pas d’erreur d’orthographe dans votre nom par exemple. Pour les jeunes mariés qui décident de voguer pour leur voyage de noces, pensez bien à vous enregistrez sous le nom qui figurera sur vos papiers au moment de la croisière (votre nom d’épouse ou de jeune fille). Bien sûr, assurez-vous avant le voyage d’avoir fait les vaccins nécessaires en temps et en heure (certains vaccins nécessitent d’être faits plusieurs semaines avant le départ).

 

Vous voilà prêt ! il ne vous reste plus qu’à profiter !

 

Un dernier conseil : pour la dernière nuit de croisière, pensez à garder des vêtements avec vous avant que votre valise soit emportée… Vous pensez que ça ne vous arrivera pas ? Allez donc lire l’anecdote du Candide : http://www.aviscroisieres.com/forums/topic/humour-anecdotes/

Et vous , à l’aide de commentaires ci dessous , quels sont les conseils et  bagages que vous préconiseriez à vos « congénères croisieres » :)

Les buffet offrent le choix, la  variété;;;

Les 10 règles du savoir-vivre au buffet

Pour écouter « Louise  Cruise Radio » Cliquez  sur le ► juste en dessous:

Soyez un croisiériste irréprochable : 

Les buffets nous rappellent parfois à nos instincts les plus grégaires… Comme vous, j’ai déjà pesté au buffet contre la personne, devant moi, qui restait plantée là une éternité hésitant entre cocktail de crevettes et tomates mozzarella ! Oui, comme vous, alors, il m’est arrivé de le contourner fissa ou même de tendre le bras devant lui pour attraper une tranche de jambon.

Mais, en y réfléchissant, cela aurait-il gâché mes vacances d’attendre une minute de plus ? Étais-je à ce point affamée pour faire fi de tout savoir-vivre ? Bien sûr, non…
J’ai toujours rêvé d’avoir un bateau de croisière pour moi seule, un buffet entier pour ma seule gourmandise… Mais la réalité est différente, il me faut partager. Et il me faut respecter les règles de politesse, même si c’est difficile devant une part de pizza croustillante ou d’appétissantes crevettes grillées !

Pourtant, en croisière comme à terre, la sociabilité doit être de mise. Une manière de courtoisie, de respect de l’autre et de bien vivre ensemble, en somme.
Alors, j’ai dressé pour vous ce petit protocole des règles à respecter au buffet de croisière.
Rappelez-vous toujours que vous ne manquerez jamais de rien, en croisière et que la patience ne vous fait pas vraiment perdre de temps… Bien au contraire, un rythme lent et serein vous fera d’autant mieux apprécier la douceur des vacances.
Pour vous donc, voici les 10 commandement du savoir-vivre au buffet :

Commandement n°1 : Tu ne couperas pas la file

A l’épicerie ou au supermarché, vous ne passez pas devant les personnes qui vous précèdent ; alors ne le faites pas en croisière ! Même si vous avez devant vous un indécis pathologique, vous devez attendre patiemment. Si la personne qui vous précède prend vraiment trop de temps à choisir, alors vous pouvez éventuellement lui demander la permission de le dépasser, mais ne le faites pas en grognant. N’oubliez pas que l’agacement va plus gâcher vos vacances que les siennes…
Si -cela arrive- vous avez oublié de vous servir de sauce ou d’un morceau de pain, à nouveau, excusez-vous avant de couper la route d’un bras tendu. S’excuser et demander la permission ne fait pas perdre de temps, c’est juste une délicatesse.

Les buffet offrent le choix, la  variété;;;
Les buffets offrent le choix, la variété…

Commandement n°2 : Tu n’emprunteras pas de sens interdit

Rappelez-vous, la file d’un buffet va dans un seul sens. Si vous commencer à vous servir par l’autre bout du buffet, en remontant le flot, c’est aussi malséant que de couper la file…

Commandement n°3 : Tu accompagneras tes enfants

Pensez à toujours accompagner vos enfants au buffet. Avant 10 ans, ils ont besoin de vous pour leur rappeler la politesse : ne pas couper la file, ne pas utiliser leurs doigts par exemple… Vous savez combien il est tentant pour un enfant de plonger à mains nues dans les plats !
De plus, les enfants, dans l’enthousiasme de la jeunesse, peuvent se laisser aller à courir ou à avoir l’attention en goguette. Cela peut être très dangereux au milieu de passagers les bras chargés d’assiettes et de verres pleins ! Évitez les catastrophes…

Commandement n°4 : Tu garderas tes doigts pour toi

Les enfants ne sont pas les seuls à aimer se servir de leurs doigts… Il peut être tentant de plonger à toute main sur une tranche de pain ou un œuf dur. Mais gardez vos mimines pour vous, ce n’est pas pour rien qu’il y a des couverts de services…

Commandement n°5 : Tu ne déplaceras pas les couverts de services

Même si ça peut vous paraître futile, il est important de ne jamais déplacer les couverts de service d’un plat à un autre. Imaginez que la personne qui vous suit est allergique aux crevettes et que vous venez justement de plonger la cuillère venant d’un plat de crevettes dans le plat de poulet… Que faire si celui qui est derrière vous est végétarien ou mange casher ? Soyez courtois, même si cela signifie qu’il vous faut attendre qu’un serveur apporte une cuillère propre. Rappelez-vous, la nourriture ne disparaîtra pas !

Commandement n°6 : Tu ne mangeras debout devant le buffet

Les mets dont votre assiette est remplie ne disparaîtront pas non plus ! Nul besoin de commencer à grignoter alors que vous êtes encore debout devant le buffet. Sauf si vous êtes diabétique ou atteint d’une crise d’hypoglycémie, vous ne risquez pas de mort subite à attendre quelques minutes pour manger…

Commandement n°7 : Tu ne te serviras pas plus que tu ne peux manger

Un buffet, par nature, attise la gourmandise. Mais gourmandise ne doit pas être synonyme de gloutonnerie. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre, ne chargez pas surabondamment votre assiette. Faites un choix de quelques mets à votre premier passage et revenez vous servir ensuite si vous avez encore faim. Cela vous évitera une assiette informe et des saveurs hasardeusement mélangées où vous-même ne reconnaîtrez plus le goût des choses…
De même, la bienséance commande que vous ne vous serviez pas de la dernière part d’un plat. Il est en effet impoli de laisser un plat vide aux personnes qui vous suivent. Si vous avez vraiment envie de cet avocat généreusement garni, alertez un serveur et attendez qu’il garnisse à nouveau le plat avant de céder à la tentation.

Commandement n°8 : Utilisez une nouvelle assiette à chaque passage

Si vous voulez refaire un petit tour au buffet pour vous resservir, laissez votre assiette sale à table, qui sera débarrassée avant votre retour, et prenez une nouvelle assiette dans la pile. En vous resservant, les couverts de services peuvent être en contact avec votre assiette qui a contenu d’autres aliments mais aussi les allées et venues de votre fourchette qui a été en contact avec votre bouche…

Commandement n°9 : Tu auras pris soin de te laver les mains

Et oui, c’est de l’hygiène élémentaire : il faut se laver les mains avant de manger, mais aussi avant d’entreprendre un buffet. Même si vous ne touchez pas directement les aliments, vous allez empoigner les couverts de service. Vous n’aimeriez pas que celui qui vous précède ait saisi les couverts avec des mains sales ? La personne qui vous suit pense la même chose…

Commandement n°10 : Tu n’emporteras pas de nourriture hors de la salle à manger

Le doggie bag n’est pas en usage au buffet de croisière. En croisière, vous avez la possibilité de faire appel au room service à toutes heures, vous n’avez pas à craindre une petite fringale…