ALASKA

Vancouver est le port privilégié d’embarquement. On se faufile à travers le passage Intérieur, dédale d’îles frangées de falaises. Si on se frotte déjà au gigantisme naturel de la région, Ketchikan, tout au sud du pays joue les sésames de la culture amérindienne : fief de la plus grande concentration d’Indiens tlingit, haida et tsimshian, bardé de centres culturels, on y admire en outre la plus grande collection de totem au monde ; place de nouveau à la nature version XL ; le plus grand parc national américain, c’est ici, à la convergence de trois chaînes montagneuses tout en glaciers, vallées et volcans. Il faut souvent rester sur le pont lorsqu’on navigue sur le fjord de Tracy Arm car il n’est pas rare de voir des cachalots. Juneau, l’agréable capitale est surnommée la petite San Francisco. Elégante, aérée, il est très plaisant de s’y promener mais deux excursions sont à ne pas manquer : celle [...] Lire +

Soyez le premier à Ajoutez un Avis

Recommandez ALASKA via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Vivifiant : tel pourrait qualifier une croisière en Alaska. Mais derrière une nature exubérante, il faut aussi se plonger dans la culture amérindienne, particulièrement riche. Un itinéraire qui plaira plus aux adultes qu’aux enfants, qui nécessite tout de même un bon budget mais s’effectue sur des navires plutôt luxueux.

Informations complementaires

Vancouver est le port privilégié d’embarquement. On se faufile à travers le passage Intérieur, dédale d’îles frangées de falaises. Si on se frotte déjà au gigantisme naturel de la région, Ketchikan, tout au sud du pays joue les sésames de la culture amérindienne : fief de la plus grande concentration d’Indiens tlingit, haida et tsimshian, bardé de centres culturels, on y admire en outre la plus grande collection de totem au monde ; place de nouveau à la nature version XL ; le plus grand parc national américain, c’est ici, à la convergence de trois chaînes montagneuses tout en glaciers, vallées et volcans. Il faut souvent rester sur le pont lorsqu’on navigue sur le fjord de Tracy Arm car il n’est pas rare de voir des cachalots. Juneau, l’agréable capitale est surnommée la petite San Francisco. Elégante, aérée, il est très plaisant de s’y promener mais deux excursions sont à ne pas manquer : celle au glacier Mendenhall, spectaculaire puis à Skagway. Sortie de terre en un clin d’œil sur le site d’un campement indien, c’est d’ici que les chercheurs se ruèrent vers l’or des mines alentours au XIXe siècle. Enfin, sur la péninsule la plus occidentale de l’Alaska, flirtant avec le cercle polaire arctique se dresse Seward.  Cette petite bourgade aux maisons de bois de toutes les couleurs s’entrouvre sur le Parc National du Fjord Kenai ; encore une belle occasion de se repaître de formidables paysages

Levé du soleil sur le glacier Hubbard  (Alaska)
Levé du soleil sur le glacier Hubbard (Alaska)

Les plus consultés

pub1
pub1