CANARIES MADERE MAROC Gibraltar Espagne France Portugal…

Elles semblent à deux pas, ces îles qui regardent vers l’Afrique : les Canaries, définitivement espagnoles, et Madère, délicieusement portugaise. On les envisage souvent en séjour, à agrémenter de quelques excursions entre deux bains de mer. Mais toujours séparément. En croisière, pas de choix à faire, les deux s’invitent en une semaine. On butine Tenerife et la Palma et l’on essaie de ne pas tout confondre : à Las Palmas, située sur Gran Canaria, la cathédrale, la maison de Colomb et le musée Canarien font figure d’incontournables. Santa Cruz, sur Ténériffe l’autre capitale, éparpille ses bâtiments historiques jusque sur le front de mer, en témoigne le château Saint Jean. Quant à Santa Cruz de La Palma elle déroule une flopée de maisons coloniales traditionnelles. Plus tranquille, peut-être mais tout aussi pétrie de traditions, voici Funchal, la capitale de Madère. On flâne au marché des paysans, on visite le musée du vin mais, [...] Lire +

Voir les 3 avis sur CANARIES MADERE MAROC GIBRALTAR ESPAGNE FRANCE PORTUGAL...

Recommandez CANARIES MADERE MAROC GIBRALTAR ESPAGNE FRANCE PORTUGAL... via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Si le balnéaire semble omniprésent ce sont surtout les flâneries citadines ou les randonnées alentours qui rendent ces croisières attrayantes. Elles peuvent ennuyer les adolescents, fatiguer les tout petits… Mais les bons marcheurs, les férus d’architecture et d’histoire, les amateurs de plantes en apprécieront chaque escale.

13 photos des voyageurs: Découvrez ce qu'ont vu des croisiéristes comme vous

3 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

3 avis

De Kiel à Savone

* * * * * avis posté par

Septembre 2013 Nous partons de Kiel (Lyon Hambourg en avion). Escale à Amsterdam (excursion sur les canaux, souvenir d'un voyage de noces) Douvres, la navette du port jusqu'au château. Cherbourg excursion Costa au Mont Saint Michel. Vigo à pieds -le navire est en ville- les marchands de contrefaçons sont tout près...attention! Lisbonne navette Costa et hop on hop off pour un aperçu global de la ville. Votre bateau est tout près du musée de la marine... superbes azulejos. Cadix, ce sera pour la prochaine fois nous avons préféré passer la journée à Séville avec Costa. Malaga, navette Costa et déambulation à pieds; Savone, transfert en bus à Nice et envol pour Lyon. Mer du nord, manche, atlantique et méditerranée, une superbe palette à découvrir, des modes de vie, des architectures, des lumières différents à chaque escale.

4

Croisière de rêve à destination des Canaries et Madère

* * * * * avis posté par

Croisieres en Atlantique, au départ de Las Palmas de Gran Canaria à bord du MSC Armonia, avec mon ‘chéri’. (Jour 1) Las Palmas de Gran Canaria. Une visite sommaire car c’est le lieu d’embarquement, mais malgré son joli front de mer, la ville ne nous a pas emballés ! (Jour 2) San Sebastian est la petite ville, capitale de l’île de La Gomera. On peut l’explorer en flânant sur la promenade égrainée de places ombragées, rues piétonnes. L’île possède un très beau parc National: «Parc Nacional de Garajonay », qui permet de nombreuses randonnées, sur des sentiers bien balisés. En montant un peu, la vue sur l’île de Tenerife et le volcan Teide est imprenable. (Jours 4 et 5) Funchal à Madère (Portugal) petite capitale de l’île de Madère dont le nom vient du fenouil qui y pousse en abondance, c’est une baie magnifique entourée de montagnes. Nous avons erré à pieds, dans la ville en hauteur, puisqu’elle commence au port et se termine à 1200 mètres d’altitude. Nous avons acheté les délicieux bonbons traditionnels au fenouil (rebuçados de funcho) typiques à Funchal. Le centre ville est rempli de petites ruelles colorées, de superbes églises. Nous avons visité les immenses jardins botaniques de (Botanical Gardens) situé à Quinta do Bom Sucesso. Ils bénéficient d’un joli panorama sur la ville de Funchal et regorgent d’espèces de plantes incroyables, de fleurs exotiques, d’oiseaux tropicaux. (Jour 6) Santa Cruz de La Palma, est la province de Santa Cruz de Tenerife. Comme de coutume dans cette région, le centre historique de la ville est en bord de mer, la promenade est donc faisable à pieds dès la sortie du bateau. La rue commerçante est agréable, elle aboutie sur une jolie place, son musée maritime est intéressant, car il retrace les conditions de vie des pêcheurs d’antan. Il est bien entretenu, pas cher, dispose d’un beau panorama sur la mer depuis ses terrasses. Si vous êtes sportifs, au centre de l’île, se trouve le parc national de la Caldera de Taburiente, situé à l’entrée d’un gigantesque cratère boisé, dominé par le Roque de Los Muchachos (2 426 m). Grimpette assurée ! (Jour 7) Santa Cruz de Tenerife est la Capitale des Canaries occidentales, nous nous sommes baladés dans cette ville moderne qui a su conserver son authenticité avec ses petites places aux maisons de couleurs vives, ses nombreuses églises, musées. Nous nous sommes rendus en tramway au petit jardin botanique de Puerto de la Cruz qui possède des plantes du monde entier. Ensuite petite baignade à la plage de Las Térésitas, qui fait penser aux belles plages des Antilles, parsemée de palmiers et de belles falaises en arrière plan. La différence se situe dans l’eau très froide pour s’y baigner. Pour finir, une visite du village historique de la Laguna, situé une vingtaine de minute en tramway de la ville. Les plus courageux pourront arpenter les chemins de randonnées du Teide, altitude 3178mètres !

4

Gibraltar, Maroc ,alicante, Palamos ... avec Croisière de France

* * * * * avis posté par

Ballade sur la Méditerranée orientale départ de Marseille. Gibraltar (Royaume-Uni) : à la sortie du port, nous avons pris la direction de Main Street (8 minutes à pieds), en direction du funiculaire qui offre une vue imprenable sur Gibraltar. Pendant l’ascension on aperçoit des singes errant un peu partout dans la ville. On peut facilement les approcher, mais il faut se méfier car certains sont agressifs. Leur donner à manger peut coûter (500 livres d'amende). Pour finir, nous avons fait des emplettes dans Main Street où les prix pour un même objet varient du simple au double. Soyez vigilent ! A Casablanca (Maroc), les taxis qui stationnent à la sortie du port sont chers, donc nous en avons pris un, plus loin, qui nous a conduis en 10 minutes à la superbe mosquée d'Hassan II, pour une visite payante (12€). Ensuite, le même taxi nous a conduis au marché Derh Ghalef, une sorte d'immense souk où l'on trouve à peu près tout. Puis un autre taxi nous a déposés dans les habous, Cité datant de l’époque coloniale, qui a gardée tout son cachet. Là, après avoir déambulé dans les ruelles, fait quelques achats dans le marché aux épices, nous avons atteint notre but final : la pâtisserie ‘Bennis’ la plus réputée du Maroc. A Tanger (Maroc), on peut aussi se rendre au centre ville à pieds. La vieille ville abrite quelques bâtisses art déco perdues au milieu d’une architecture hétéroclite qui l’enlaidie. L’option, plus sympa, est une ballade, à l’Ouest de Tanger, le long de la route panoramique qui mène au Cap Spartel, bordée d’une magnifique forêt d'eucalyptus et de pins où se nichent de superbes résidences. Alicante (Espagne): Des navettes sont prévues pour nous conduire à l’extérieur du port. Ensuite on arrive aisément sur l'esplanade d'Espagne. A proximité, on trouve un tunnel au bout duquel un ascenseur (2€50) monte au Château de Santa Barbara d’où le panorama à 360° est splendide. Au retour, nous avons fait une ballade agréable le long du port de plaisance. Palamos (Espagne) est un petit port de la Costa Brava, avec une rue commerçante qui n‘est vivante qu’à partir de 16 h ou 17 h. Un musée de la pêche attend les amateurs.

4

Informations complementaires

Elles semblent à deux pas, ces îles qui regardent vers l’Afrique : les Canaries, définitivement espagnoles, et Madère, délicieusement portugaise. On les envisage souvent en séjour, à agrémenter de quelques excursions entre deux bains de mer. Mais toujours séparément. En croisière, pas de choix à faire, les deux s’invitent en une semaine. On butine Tenerife et la Palma et l’on essaie de ne pas tout confondre : à Las Palmas, située sur Gran Canaria, la cathédrale, la maison de Colomb et le musée Canarien font figure d’incontournables. Santa Cruz, sur Ténériffe l’autre capitale, éparpille ses bâtiments historiques jusque sur le front de mer, en témoigne le château Saint Jean. Quant à Santa Cruz de La Palma elle déroule une flopée de maisons coloniales traditionnelles. Plus tranquille, peut-être mais tout aussi pétrie de traditions, voici Funchal, la capitale de Madère. On flâne au marché des paysans, on visite le musée du vin mais, surtout, on parcourt l’extraordinaire jardin botanique : Avec ses 10 000 espèces de plantes, même les moins passionnés s’y frottent… sans se piquer dans l’amusante partie consacrée aux cactus ! Parfois les itinéraires boudent cette île pour s’aventurer sur les côtes marocaines : Casablanca avec ses larges artères, son imposante Mosquée et Tanger, dont la Medina offre une très belle vue sur le vieux port. Un autre parfum d’ailleurs.

Rivages escarpés des Iles Canaries

Les plus consultés

pub1
pub1