VOLGA St Petersbourg Moscou Russie

Voguer sur la Volga : il y a quelque chose d’impérial et de majestueux, de mystérieux  et de slave forcément lorsqu’on choisir un itinéraire entre Moscou et Saint-Pétersbourg.  Surtout, la voie fluviale est une façon privilégiée de dérouler l’histoire. Prélude à l’embarquement, la visite de Moscou en dévoile les incontournables : place Rouge et Kremlin, cathédrale Saint Michel et celle de l’Assomption, le monastère Novodievitchi et le métro, véritable musée du peuple. Puis on perce les secrets de l’anneau d’or, ces terres noires et fertiles aux villes princières vassales de Moscou : d’Uglich où le fils d’Ivan le Terrible mourut à Yaroslav, plus ancienne ville de la Volga aux superbes églises du XIIIe. A Goritsy, on s’émeut des fresques de la Cathédrale de l’Assomption.Tandis qu’ à Kizhy, modeste îlot sur le lac Onega on reste bouche bée devant les 22 coupoles de l’Eglise de la Transfiguration, tout en bois. En bois aussi, les [...] Lire +

Soyez le premier à Ajoutez un Avis

Recommandez VOLGA ST PETERSBOURG MOSCOU RUSSIE via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Pascale Montrazat

Choisir de naviguer sur la Volga mêle la poésie à l’histoire, la nature à la mélancolie. C’est un fleuve vivant, balisé par des écluses, tentaculaires avec ses lacs insoupçonnés. La clientèle est essentiellement composée de groupes de retraités, parfois un peu plus jeunes lorsqu’ils

 

Informations complementaires

Voguer sur la Volga : il y a quelque chose d’impérial et de majestueux, de mystérieux  et de slave forcément lorsqu’on choisir un itinéraire entre Moscou et Saint-Pétersbourg.  Surtout, la voie fluviale est une façon privilégiée de dérouler l’histoire. Prélude à l’embarquement, la visite de Moscou en dévoile les incontournables : place Rouge et Kremlin, cathédrale Saint Michel et celle de l’Assomption, le monastère Novodievitchi et le métro, véritable musée du peuple. Puis on perce les secrets de l’anneau d’or, ces terres noires et fertiles aux villes princières vassales de Moscou : d’Uglich où le fils d’Ivan le Terrible mourut à Yaroslav, plus ancienne ville de la Volga aux superbes églises du XIIIe. A Goritsy, on s’émeut des fresques de la Cathédrale de l’Assomption.Tandis qu’ à Kizhy, modeste îlot sur le lac Onega on reste bouche bée devant les 22 coupoles de l’Eglise de la Transfiguration, tout en bois. En bois aussi, les jolies maisons de Mandrogi le vieux village de pêcheurs.  Arrivée  à Saint-Pétersbourg, la capitale des tsars  fondée par Pierre le Grand en 1703. On arpente sans fin la perspective Nievski, on se glisse dans l’impressionnante forteresse Pierre-et-Paul, et, forcément, on visite une infime partie de l’Ermitage, qui est à la Russie ce que le Louvre est à la France : le plus fabuleux écrin artistique du pays.

Rivages de la Volga
Rivages de la Volga

Les plus consultés

pub1
pub1