ÎLES BRITANIQUES Ecosse Shetland Irlande Islande îles Feroé…

Islande ? Cela signifie terre de glace. Mais cette île toute dodue sait aussi se faire toutes flammes, en témoignent les caprices de ses volcans, les grondements de ses geysers. Selon les compagnies maritimes l’Islande est présentée de deux façons : soit par petite touches, partageant un itinéraire avec plusieurs pays pour un périple de 10 à 15 jours, soit en invité vedette pour en aborder –presque – toutes les facettes, en une semaine.
Lorsqu’elle se glisse dans une croisière, c’est pour afficher ses capitales. Vous avez bien lu : l’officielle, Reykjavík jeune et festive, célèbre pour son Lagon bleu et ses geyser furieux. Surnommée la capitale du nord, Akureyri, ouverte sur l’océan arctique est un peu l’intello de service avec ses musées, son théâtre et son université. S’il n’y a qu’un musée à visiter à Ísafjörður, la capitale des fjords de l’ouest c’est celui de la marine, glissé dans une maison de bois [...] Lire +

Voir les 2 avis sur ÎLES BRITANIQUES ECOSSE SHETLAND IRLANDE ISLANDE ÎLES FEROÉ...

Recommandez ÎLES BRITANIQUES ECOSSE SHETLAND IRLANDE ISLANDE ÎLES FEROÉ... via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Ne visiter que l’Islande ou l’inscrire dans une vaste épopée témoigne d’une démarche forcément réfléchie : en fil rouge des paysages sauvages truffés de contes et légendes, tout en elfes et trolls. Mais aussi des villes aux traditions bien ancrées. Un choix d’autant plus raisonné que ces croisières ne font pas parties des moins onéreuses.

6 photos des voyageurs: Découvrez ce qu'ont vu des croisiéristes comme vous

2 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

2 avis

Destination l'Ecosse : Sur le Loch à la recherche de Ness !

* * * * * avis posté par

A Invergordon (Ecosse) nous prenons l’excursion MSC: ‘’Loch Ness, monstres marins et châteaux des Highland’’. Pendant le parcours, le car traverse la lande écossaise. Cawdor (XIVème) ressemble à un château de comte de fées, toujours habité par la comtesse de Cawdor. Des objets personnels sont placés sur le parcours balisé des visiteurs pour suggérer l’intimité des propriétaires. Notre guide ponctue la visite d’une série d’anecdotes sur l’histoire du château puis nous terminons par les trois magnifiques jardins ‘classique, anglais, moderne’. La pose déjeuner se passe à Inverness la ville voisine (j’entends encore les cris des mouettes!). Un petit tour dans la ville à pieds et puis s’en vont ! Direction les ruines du château d’Urquhart au bord du Loch Ness! La visite est intéressante, les ruines sombres posées sur les prairies vertes des Highlands se découpent sur un ciel bas qui charge le paysage de mystère. En partant je me retourne discrètement sur le lac, sait-on jamais !?!

5

Belfast capitale d'Iralnde du Nord avec sa 'Chaussée des Géants’:

* * * * * avis posté par

Nous partons du port de BELFAS pour faire l’excursion organisée par le navire: la ‘Chaussée des Géants’. Le trajet sur la route côtière, considérée comme une des plus belles au monde car elle longe un éventail de lieux mythiques et villages historiques des Glens d'Antrim, est entrecoupé d’escales aux emblèmes légendaires que nous ne faisons qu’apercevoir conformément au programme, notamment, près de Ballintoy, ‘le pont de corde de Carrick-a-Rede’, construit à l'origine par des pêcheurs de saumon pour leur permettre d'accéder à l'île, qui enjambe un gouffre de 20 mètres de large, à 30 mètres au-dessus des vagues déferlantes. Nous repartons sans pouvoir tester notre courage à le traverser. Plus à l’ouest, se trouve la vedette de la route côtière, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO : ‘la Chaussée des Géants’, 40 000 colonnes hexagonales recouvrent le paysage pour se jeter dans l'océan. Munis d’un audio-guide, nous visitons en toute liberté. Le beau temps permet d’apprécier ce beau paysage atypique pendant une promenade sur la falaise haute de 28 mètres qui borde le plateau d’Antrim. Le retour vers Belfast emprunte une route moins panoramique mais plus rapide.

4

Informations complementaires

Islande ? Cela signifie terre de glace. Mais cette île toute dodue sait aussi se faire toutes flammes, en témoignent les caprices de ses volcans, les grondements de ses geysers. Selon les compagnies maritimes l’Islande est présentée de deux façons : soit par petite touches, partageant un itinéraire avec plusieurs pays pour un périple de 10 à 15 jours, soit en invité vedette pour en aborder –presque – toutes les facettes, en une semaine.
Lorsqu’elle se glisse dans une croisière, c’est pour afficher ses capitales. Vous avez bien lu : l’officielle, Reykjavík jeune et festive, célèbre pour son Lagon bleu et ses geyser furieux. Surnommée la capitale du nord, Akureyri, ouverte sur l’océan arctique est un peu l’intello de service avec ses musées, son théâtre et son université. S’il n’y a qu’un musée à visiter à Ísafjörður, la capitale des fjords de l’ouest c’est celui de la marine, glissé dans une maison de bois traditionnelle. D’autres îles font également leur show : les Shetland dont on visite Lerwick le chef lieu posé sur un promontoire ; les Féroé qui s’amusent de leur minuscule capitale Torshavn, reconnaissable à ses façades rouges ou noirs et ses colonies de macareux et de pétrels. Des Orcades joliment vallonnées et 100% écossaises, les amateurs de single malt plébiscitent la distillerie de Highland Park. De l’Irlande, rarement en reste, on verra les villes de Belfast ou d’Edimbourg ou, moins connu les paysages autour de Killybegs dans le Donégal. La Norvège enfin, s’incruste en filigrane. Juste pour boucler la boucle maritime.

Les plus consultés

pub1
pub1