RIVIERA MEXCAINE San-Diego Cabo-San-Lucas Puerto-Vallarta Acapulco Los-Angeles…

Riviera mexicaine
Les ports d’embarquement – San Diego ou Los Angeles – donnent le ton, hispanique forcément.
Avec ses marinas aux yachts incroyables de luxe, ses magasins hors taxes, ses restaurants et ses bars par dizaines, Cabo San Lucas étourdit de jour comme de nuit. Un contraste saisissant avec les plages paisibles alentours et El Arco, un Etretat mexicain qui marque la jonction entre Pacifique et mer de Cortez. Fondée par un jésuite, la ville de Loreto  constitue une étape de choix pour découvrir San Javier, la plus belle des missions de la péninsule, enchâssée dans le superbe canyon de la Sierra Gigante. De Mazatlán, on parcourt assez rapidement la Zona Dorada, toute en boutiques et bars, pour s’attarder dans le centre historique bardé de demeures  XIXe qui semblent courtiser la cathédrale.
La Paz, enfin, capitale de la Basse-Californie du Sud et son musée ethnologique. Les sportifs s’y délectent à coup sûr: plongée [...] Lire +

Soyez le premier à Ajoutez un Avis

Recommandez RIVIERA MEXCAINE SAN-DIEGO CABO-SAN-LUCAS PUERTO-VALLARTA ACAPULCO LOS-ANGELES… via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Cette croisière s’adresse surtout à des inconditionnels du Mexique… ou des amateurs d’inédit : en effet, la mer de Cortez reste assez méconnue des Européens et les escales qui la ponctuent, pour intéressantes qu’elles soient n’ont pas vraiment de fil conducteur.

Informations complementaires

Riviera mexicaine

Les ports d’embarquement – San Diego ou Los Angeles – donnent le ton, hispanique forcément.

Avec ses marinas aux yachts incroyables de luxe, ses magasins hors taxes, ses restaurants et ses bars par dizaines, Cabo San Lucas étourdit de jour comme de nuit. Un contraste saisissant avec les plages paisibles alentours et El Arco, un Etretat mexicain qui marque la jonction entre Pacifique et mer de Cortez. Fondée par un jésuite, la ville de Loreto  constitue une étape de choix pour découvrir San Javier, la plus belle des missions de la péninsule, enchâssée dans le superbe canyon de la Sierra Gigante. De Mazatlán, on parcourt assez rapidement la Zona Dorada, toute en boutiques et bars, pour s’attarder dans le centre historique bardé de demeures  XIXe qui semblent courtiser la cathédrale.

La Paz, enfin, capitale de la Basse-Californie du Sud et son musée ethnologique. Les sportifs s’y délectent à coup sûr: plongée sous-marine, voile et kayak autour de la réserve naturelle d’Espíritu Santo. Mais on se précipite surtout sur une excursion en bateau : au programme, baleines franches, bleues et grises en hiver et lions de mer toute l’année. Retour dans l’océan Pacifique à Puerto Vallarta : s’il est difficile de retrouver le village de la Nuit de l’Iguane  où Richard Burton donnait la réplique à Elizabeth Taylor, on passe volontiers un peu de temps dans le quartier historique.

Les plus consultés

pub1
pub1