TAHITI POLYNESIE MARQUISES Mooréa Bora-Bora îles Cook…

La Polynésie, dans l’inconscient collectif, c’est un peu la carte postale originelle, tout en lagons, vahinés  et fleurs de Tiaré ! On atterrit à  Papeete, port actif et ville plutôt bourdonnante, mâtinée d’une nonchalance dont seules les îles ont le secret. Raiatea, fut, dit-on, la première habitée par les Polynésiens et possède le site le plus sacré de l’archipel. On y randonne avant de rejoindre Taha’a : l’île jardin cultive sur terre la plus précieuse des orchidées, la vanille et, sous l’eau des coraux de toute beauté. A Moorea, on part à l’assaut des crêtes montagneuses en 4X4 ou l’on paresse à l’ombre d’un palmier. Dominé par le mont Otemanu drôle de pic balsatique, Bora Bora multiplie les activités sportives, du paddle au kite, de la plongée à la rando à cheval. Après une journée de navigation,  voici les Cook, confettis de douceurs et de gentillesse: Aitutaki, découverte par le capitaine [...] Lire +

Voir les 1 avis sur TAHITI POLYNESIE MARQUISES MOORÉA BORA-BORA ÎLES COOK...

Recommandez TAHITI POLYNESIE MARQUISES MOORÉA BORA-BORA ÎLES COOK... via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

La Polynésie se prête au jeu de croisières généralement haut de gamme : idéal pour célébrer une lune de miel, un anniversaire de mariage, mais aussi pour les amateurs de plongée sous-marine. Les enfants risquent en revanche de s’ennuyer à la longue.

1 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

1 avis

Croisiere ARANUI 5 Décevant

* * * * * avis posté par

Je souhaite partager ici avec tous les voyageurs mon expérience à bord de l'ARANUI 5 du 15 au 28 décembre 2018. Le navire a la particularité d'être à la fois un navire dédié au Fret, pour ravitailler les îles isolées de Polynésie et un navire de croisière pouvant accueillir jusqu'à 240 passagers. La priorité de ce navire c'est vraiment le FRET, et la partie croisière pour les passagers selon moi n'est pas la priorité. Tout d'abord, quelques mots sur le navire : les espaces privés, cabines et/ou dortoirs sont confortables, pas très spacieux, mais confortables tout de même. Cabines bien insonorisées, climatisées (même un peu trop à mon goût). De nombreux espaces collectifs, bars, salles de lectures, bibliothèque, une minuscule salle de sport qui a le mérite d'exister mais avec un matériel qui mériterait d'être complètement renouvelé, car très abîmé et un carrément dépassé. Les bars sont spacieux et agréables, mais attention si vous voulez prendre l'apéritif en extérieur pour admirer le coucher de soleil, les places assises et confortables sont chères, il faut anticiper..... La restauration à bord : Le petit-déjeuner est un buffet ou l'on trouve tout ce qu'il faut pour bien démarrer la journée, il y en a pour tout les goûts, c'est de bonne tenue, petit bémol pour les jus de fruits industriels, vraiment bas de gamme, et le café qui n'est pas non plus très bon à mon goût, mais cela reste subjectif bien entendu (pour le café). Le déjeuner et le dîner sont de bonne tenue, mais, il faut savoir que les portions sont très petites, il ne faut pas avoir un gros appétit. Une bouteille de vin est servie pour 4 personnes à chaque repas au restaurant, soit du vin rouge ou du vin blanc. Les desserts proposés sont invariablement les mêmes, à savoir Pâtisseries, entremets, gâteaux, et franchement au bout de 3 jours ça devient lourd (dans tous les sens du terme); et jamais de fruits frais au dessert, alors que nous sommes en Polynésie, en pleine période d'abondance ou les fruits sont partout, mais là, allez savoir pourquoi, pas de fruits en dessert, simplement au petit-déjeuner, donc si vous aimez les fruits, c'est le matin ou rien....incompréhensible.....Le service en salle est bien assuré, les serveurs dans leur grande majorité sont des jeunes gens très serviables, souriants, attentifs et bienveillants, alors bien entendu, il y a toujours une ou deux exceptions, mais inutile d'épiloguer la dessus... Pour une croisière qui se vante d'être exceptionnelle, il y a tout de même des progrès à faire au niveau de la restauration et de la prise en compte des régimes spéciaux, pour ma part je suis végétarien, comme des centaines de millions de personnes dans le monde, mais là j'avais l'impression d'être un extra-terrestre, même si dès mon arrivée sur le navire, la responsable de la restauration m'a demandé des précisions sur ce que je ne mangeais pas (pas compliqué pour moi, ni viande ni poissons ni crustacé). A trois reprise j'ai du réclamer pour manger autre chose que des légumes et du riz, il a fallu plusieurs jours pour qu'enfin j'ai des repas digne de ce nom, et la franchement ça ne fait pas plaisir, surtout au regard du prix de cette croisière, on est en droit de s'attendre à mieux, surtout que lors de votre inscription on vous demande si vous avez un régime alimentaire particulier, cherchez l'erreur.... Et aussi, je tiens à faire savoir que nous avons eu droit à un déjeuner pique-nique sur le navire, qui consistait en un simple sandwich avec un vers de jus de fruit (toujours industriel) et du gâteau (pour changer), alors là, j'aimerais qu'on m'explique l’intérêt, ou l'originalité d'un tel repas, si on peu appeler cela un repas....et je peux vous dire que nous étions un certain nombre très sidéré de se voir proposer un déjeuner de la sorte, c’est complètement aberrant...... Les repas pris à l'extérieur, lors des excursions dans les îles, sont très simples, tous les mêmes quasiment, et si comme moi vous vivez en Polynésie, vous finissez par trouvez cela bien fade et sans saveur....si vous arrivez de métropole, vous apprécierez sans doute autrement...mais globalement c'est pas top...on mange souvent froid...et les boissons sont payantes... Voilà pour la partie restauration..... Les excursions dans les îles..... Là il faut être clair, la plupart des activités sont en option et à des tarifs délirants....Première étape à Fakarava, tuamotu, paradis pour les plongeurs..Si vous réservez votre plongée vous même sans passer par la réception du navire c'est entre 6500 et 7500 xpf (de 60 à 70 euros), un tarif normal, mais via l'ARANUI c'est 12000 xpf (100 euros minimum) si ce n'est pas prendre les touristes pour des "vaches à lait" expliquez moi....Et il en va de même à RANGIROA... Donc prenez vos dispositions et réservez via internet avant...Pour le reste des activités, cheval, pêche au gros, idem....Les activités non payantes se résument à de la randonnée, marché artisanaux...et ballade en 4x4 pour vous emmener déjeuner dans les restaurants locaux dont j'ai parlé plus haut... Sachez que l'on reste très peu de temps sur chaque île, quelques heures tout au plus, mais pas du matin au soir, en gros de 10h du matin à 15h, c'est parfois un peu court et frustrant..Surtout la dernière journée à NUKU HIVA, ou on doit remonter sur le navire pour déjeuner à midi et repartir ensuite si on veut profiter de la magnifique plage, là pour le coup, Madame ou Monsieur le Responsable des activités, ce serait judicieux de proposer un pique-nique sur la plage, bien plus judicieux qu'au bord de la piscine du navire, ainsi les passagers pourraient profiter toute la journée en famille au bord de l'eau......mais bon voilà, une organisation bancale à revoir...... On vous emmènera à chaque étape sur le marché artisanal pour acheter des souvenirs fabriqués sur place par des artisans locaux, mais jamais de visite d'un atelier pour voir travailler ces mêmes artisans, c'est dommage....Au sujet des prix des objets, bijoux et autres, soyez prévenu que d'une île à l'autre les prix peuvent aller du simple au double, voire au triple, mais pour quelles raisons ? Certains marchandent un peu, c'est de bonne guerre, certains arrivent à faire diviser les prix par 4 (vu de mes yeux vu), bon chacun fera comme il voudra, mais sachez que les artisans des Marquises et les habitants en général sont des gens très modestes qui vivent dans des conditions plus que modestes, alors n'allez pas trop loin dans la négociation, surtout si vous avez les moyens, j'ai pu constater que c'est toujours les gens les plus "friqués" qui marchandent le plus.... Les Iles Marquises sont magnifiques, elles ont quelque chose de mystique, vous ne serez pas déçus par les paysages que vous découvrirez..... Toutes les remarques et critiques que je développe ici n’enlèvent rien au caractère inoubliable des Iles Marquises. Pour finir, j'invite l'organisateur de cette croisière à supprimer l'étape de BORA BORA pour rester plus longtemps dans l'archipel des Marquises, car franchement cela rajoute de longues heures en mer pour pas grand chose, alors oui je sais, on va me dire que BORA BORA est la perle du Pacifique et que ne pas passer par BORA BORA serait très dommage, mais comme je vis ici depuis plusieurs années, je peux vous assurer que d'autres étapes que BORA BORA auraient plus d’intérêts, et que surtout une journée de plus aux Marquises raviraient certainement l'ensemble des voyageurs Alors pour conclure, cher lecteurs/lectrices, avant de vous engagez dans cette croisière, sachez honnêtement que vous allez avoir un très bref aperçu de chacune des 6 îles habitées des Marquises, quelques heures à FAKARAVA et RANGIROA, c'est important de l'avoir à l'esprit...En même temps, difficile de faire autrement pour voir autant d'îles en si peu de temps, et les liaisons aériennes inter-îles en Polynésie sont peu nombreuses et hors de prix, monopole oblige.... Vous passerez beaucoup de temps sur le bateau, prévoyez de la lecture, de quoi tuer le temps. Quelques conférences sont proposées à bord, plus ou moins préparées, plus ou moins pertinentes, vous jugerez sur pièce..... Un autre navire propose une croisière aux Marquises, c'est le PAUL GAUGUIN, mais je n'y suis pas allé, donc je ne peux pas en parler, mais comparer tout de même, car le rapport qualité/prix de l'ARANUI 5 n'est pas selon moi satisfaisant.n

2

Informations complementaires

La Polynésie, dans l’inconscient collectif, c’est un peu la carte postale originelle, tout en lagons, vahinés  et fleurs de Tiaré ! On atterrit à  Papeete, port actif et ville plutôt bourdonnante, mâtinée d’une nonchalance dont seules les îles ont le secret. Raiatea, fut, dit-on, la première habitée par les Polynésiens et possède le site le plus sacré de l’archipel. On y randonne avant de rejoindre Taha’a : l’île jardin cultive sur terre la plus précieuse des orchidées, la vanille et, sous l’eau des coraux de toute beauté. A Moorea, on part à l’assaut des crêtes montagneuses en 4X4 ou l’on paresse à l’ombre d’un palmier. Dominé par le mont Otemanu drôle de pic balsatique, Bora Bora multiplie les activités sportives, du paddle au kite, de la plongée à la rando à cheval. Après une journée de navigation,  voici les Cook, confettis de douceurs et de gentillesse: Aitutaki, découverte par le capitaine Bligh, celui de la Bounty. Rarotonga, la capitale, idéale en snorkeling. Atiu, enfin, tout en plages, falaises et forêts, un rêve de Robinson. Il faudra un autre voyage peut-être pour découvrir les Marquises. Elles représentent un monde à part, brut, tout en falaises escarpées, en vallées encaissées, où se glissent des sculptures anthropomorphes. Ua Pou hérissé de pics basaltiques, Ua Huka plus peuplée de chevaux que d’humains,  et bien entendu Hiva Oa : ici voisinent dans leur ultime demeure deux amoureux de la Polynésie : Brel et Gauguin.

l'île de Bora Bora
l’île de Bora Bora

Les plus consultés

pub1
pub1