TOUR DU MONDE…

75 – 99 – 109 -114… et jusqu’à 180. Mais rarement 80. De quoi diable parle-t-on ? Du tour du monde. Car Jules Vernes a dû distiller bien des envies à plus d’un gamin. Promesse que l’on se fait, rêve d’enfant qu’on jure de réaliser. Là encore, c’est parfois l’aboutissement d’une vie d’économie, le cadeau inattendu pour des noces de perle, d’émeraude voire d’or. Soyons honnêtes la clientèle est rarement jeune, assez souvent à l’aise financièrement, à la retraite généralement : ne serait-ce que parce qu’il n’est pas donné à tous de bénéficier de trois mois consécutifs de vacances. A défaut, – et on ne le sait pas toujours – les croisières Tour du Monde sont séquencées en plusieurs tronçons. Il est ainsi possible d’embarquer en cours de route, mais rarement pour moins 4 semaines. Deux ports sont privilégiés pour embarquer : Southampton, en Angleterre ou Miami en Floride. On [...] Lire +

Voir les 3 avis sur TOUR DU MONDE...

Recommandez TOUR DU MONDE... via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

1 photos des voyageurs: Découvrez ce qu'ont vu des croisiéristes comme vous

3 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

3 avis

Tour du Monde Austral 2015 sur le DELIZIOSA - Michel et Mahité

* * * * * avis posté par

En plus d’une dizaine de croisières avec COSTA, nous avons fait 2 tours du monde sur le DELIZIOSA avec le commandant Francesco SERRA. Le 1er tour inaugural (départ fin 2011 de Marseille) a été formidable, une réussite (ambiance à bord, personnel de service, qualité des repas, organisation des excursions, spectacles). L’itinéraire par le canal de Panama, San Francisco, Sydney etc … était très bien conçu. Cela fait un mois ½ que nous sommes rentrés du 2ème tour du monde, nous étions environ 700 français à bord et nous avons murement réfléchi avant de vous écrire tout ce que nous pensons de cette croisière. Ambiance délétère sur le bateau (bagarres entre passagers). Personnel Italien à la réception et au service des excursions désagréable et prétentieux au possible. Les maîtres d’hôtel au restaurant Albatros du 2ème niveau ne parlant pas du tout français ou ne voulant pas le comprendre, donc difficile d’expliquer ce qui ne va pas, soirées de Gala nulles, pas d’ambiance, pas de bougies sur les tables, ni de fleurs, ni de musique, nourriture très conventionnelle. Le vin qui a été servi à table (le même pendant toute la croisière) n’était pas du tout à la hauteur de la « qualité COSTA », c’était un vin italien très quelconque. La wi-fi, hors de prix, (614 euros) fonctionnait très mal ou pas du tout. Notre cabine premium 7299 était très bruyante (vibration des cloisons), les services techniques ont bloqué des cloisons avec des calles en bois. Spectacles moyens. Excursions incluses bâclées (SYDNEY) ou nulle (La Réunion). Descente en chaloupe très souvent. Le comble, malgré nos cartes Gold Pearl, pour avoir une chance de descendre à terre dans les premiers il fallait faire la queue à partir de 5 heures du matin, c’est scandaleux quand on connait le prix de la croisière. C’est comme cela que nous avons perdu ½ journée sans pouvoir descendre à l’Ile de Pâques (qui était l’un de nos objectifs dans ce tour du monde). Excursion payante ratée à l’Ile de Pâques l’après-midi, pas de guide, pas d’explication pendant les visites, nous avons perdu 2 personnes, donc l’excursion a été écourtée. Réclamation au service des excursions qui nous a envoyés promener et même traités de menteurs. De nombreuses personnes, dont mon épouse et moi-même, ont été sérieusement malades, quintes de toux, fortes fièvres (même le personnel était atteint). Nous avons été soignés à grands coups d’antibiotiques avec des consultations à 62 euros la visite. Ceci étant dû sans aucun doute à la qualité de l’hygiène de la climatisation. Il y a quand même un peu de positif dans cette croisière : le personnel de service au restaurant et de cabine avait toujours le sourire et était prêt à nous aider, les conférences de Carlo Scopellitti étaient très documentées et intéressantes, le trio musical DIVINA a enchanté une grande partie de nos soirées quand il est arrivé à bord, grâce au commandant SERRA nous avons vu de très beaux sites (Cap Horn, Fjords Chiliens). Nous avons un certain nombre de croisières chez COSTA (nous avons chacun une carte Gold Pearl) mais nous nous posons des questions sur notre avenir avec COSTA.

3

Content du Tour du Monde Austral a bord du Delizioza ( Costa Croisieres)

* * * * * avis posté par

Bonjour, Comme il est impossible "d'accrocher" le questionnaire sur www.comment.costacruise.com malgré l'indication de la réservation (xxxxx) du nom (Jacques & Nicole) et nous adressons ce court courriel au sujet du tour du Monde austral (TDMA) 2015 auquel nous avons participé (cabine 7333) du 7 janvier au 30avril 2015 à bord du COSTA DELIZIOSA pour faire part 1°) de ce qui nous a plu - l'itinéraire avec des escales mythiques; - la grande maîtrise du Commandant Francesco Serra et de l'équipage sur ce bateau confortable; - la compétence et l'amabilité d'une grande partie du personnel de bord; - la qualité de certains spectacles, du conférencier Carlo Scopelliti, du Trio Divina et du pianiste Aldo; - la bonne tenue des repas même si celle des galas aurait pu être améliorée; 2°) de ce qui nous a déplu - le déroulement de certaines excursions sous l'égide de Costa; - la gestion du débarquement en chaloupe; - les navettes en bus dans les ports de débarquement parfois "payantes" mais concrétement seulement pour ceux qui avaient payé (!) ; - surtout l'impression désagréable que COSTA voulait "se refaire financièrement"sur les détails durant la croisière à cause d'un prix d'appel qui n'aurait pas été assez élevé; cette impression, largement partagée, doit faire réfléchir les dirigeants de COSTA sur leur stratégie au risque de voir disparaitre beaucoup d'habitués de COSTA, surtout des premiers TDM, qui ne retrouveraient plus son style si attachant. Au total, nous avons été bien contents de faire ce TDM mais il restera pour nous unique et nous ne ferons sûrement que des tronçons notamment pour emprunter le Canal de Panama et parcourir le nord de l'Australie avec l'Indonésie et les Philippines. Avec notre salut de croisièristes tourdemondistes. Jacques et Nicole

4

TOUR AUSTRAL 2015 SUR COSTA DELIZIOSA

* * * * * avis posté par

UN VOYAGE EXTRAORDINAIRE DES PAYSAGE A COUPER LE SOUFFLE !! des rencontres,des escales mythiques,le Brésil,l,Argentine, le passage du cap Horn,Ushuaïa,lezs fjords chiliens, le glacier Amalia L,ile de pâques,la Polynésie,l,Australie, la Reunion, l,ile Maurice, l,afrique su sud le cap de bonne esperence, la Namibie, STE Helene..les Canaries..que du bonheur.. Meme si les prestations de Costa croisiere ont baisses..(esperons que ca n,aille pas plus bas) le voyage reste inoubliable!! et le contrat a été respecte !!

4

Informations complementaires

75 – 99 – 109 -114… et jusqu’à 180. Mais rarement 80. De quoi diable parle-t-on ? Du tour du monde. Car Jules Vernes a dû distiller bien des envies à plus d’un gamin. Promesse que l’on se fait, rêve d’enfant qu’on jure de réaliser. Là encore, c’est parfois l’aboutissement d’une vie d’économie, le cadeau inattendu pour des noces de perle, d’émeraude voire d’or. Soyons honnêtes la clientèle est rarement jeune, assez souvent à l’aise financièrement, à la retraite généralement : ne serait-ce que parce qu’il n’est pas donné à tous de bénéficier de trois mois consécutifs de vacances. A défaut, – et on ne le sait pas toujours – les croisières Tour du Monde sont séquencées en plusieurs tronçons. Il est ainsi possible d’embarquer en cours de route, mais rarement pour moins 4 semaines. Deux ports sont privilégiés pour embarquer : Southampton, en Angleterre ou Miami en Floride. On traverse naturellement l’Atlantique et le Pacifique, la mer de Chine ou celle de des Célèbes pour faire escale dans des sites parfois mineurs comme Arrecife souvent majeurs comme Rio de Janeiro mais généralement mythiques : Bora-Bora et Ushuaïa, Cochin et Sydney, Honolulu et Hong-Kong. Enfin, le choix du navire détermine parfois l’itinéraire. Si Costa offre l’avantage d’embarquer à Marseille, Princess Cruises et Seabourn jouent l’intimité mais Cunard demeure la compagnie mythique et la seule à posséder un liner.
Le principal casse-tête d’un tour du monde ? Préparer ses bagages. Prévoyez deux valises l’une de vêtements chauds et l’autre pour les tenues plus légères. De plus, mieux vaut parfois attendre un peu mais s’octroyer une cabine plus spacieuse : nombreux sont les jours passés en mer et, si on peut se contenter sans peine d’une cabine sans fenêtre pour une semaine de croisière, il n’en va pas de même pour 3 mois de périple.

Déjà rêvé d'un tour du monde en croisiere ?
Déjà rêvé d’un tour du monde en croisiere ?

Les plus consultés

pub1
pub1