TRANS-ATLANTIQUES-OCEANIQUES…

Le mot, à lui seul, est un mythe. D’ailleurs, on dit souvent une Transatlantique, occultant jusqu’au mot croisière ! Reléguant l’avion aux oubliettes. Mais passer du Vieux Continent au Nouveau Monde n’a désormais plus rien à voir avec le périple des pères pèlerins. Certes on embarque toujours depuis Southampton au sud de l’Angleterre. Bien sûr l’émotion est aussi palpable, lorsque l’on touche du doigt  -ou presque – la statue de liberté, en débarquant à New-York, 6 jours plus tard. Mais là s’arrête la comparaison. 6 jours en mer. 6 jours durant lesquels, où que porte le regard, seul l’horizon barre l’océan. Le navire devient alors la véritable destination du voyage. Et là, aucun risque de s’ennuyer. Tout d’abord, il y a les équipements sportifs des piscines à la salle de fitness, du parcours de jogging, au court de tennis. Un centre de bien-être complète souvent l’offre. Impossible de vous passer [...] Lire +

Soyez le premier à Ajoutez un Avis

Recommandez TRANS-ATLANTIQUES-OCEANIQUES... via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Le périple sur le Queen Mary 2 - le seul liner à effectuer régulièrement des Transatlantiques - permet également d’embarquer depuis le port de Cherbourg. S’il est possible de faire le trajet en sens inverse, l’arrivée sur New-York reste une expérience inoubliable.

Informations complementaires

Le mot, à lui seul, est un mythe. D’ailleurs, on dit souvent une Transatlantique, occultant jusqu’au mot croisière ! Reléguant l’avion aux oubliettes. Mais passer du Vieux Continent au Nouveau Monde n’a désormais plus rien à voir avec le périple des pères pèlerins. Certes on embarque toujours depuis Southampton au sud de l’Angleterre. Bien sûr l’émotion est aussi palpable, lorsque l’on touche du doigt  -ou presque – la statue de liberté, en débarquant à New-York, 6 jours plus tard. Mais là s’arrête la comparaison. 6 jours en mer. 6 jours durant lesquels, où que porte le regard, seul l’horizon barre l’océan. Le navire devient alors la véritable destination du voyage. Et là, aucun risque de s’ennuyer. Tout d’abord, il y a les équipements sportifs des piscines à la salle de fitness, du parcours de jogging, au court de tennis. Un centre de bien-être complète souvent l’offre. Impossible de vous passer des dernières technologies ?  On retrouve de plus en plus souvent cinéma 3 ou 4 D, café internet et salle de cours d’informatique. De fait, mieux avoir un agenda à pour gérer ses journées ! Entre les cours (yoga, danse, photo), les conférences  – généralement en anglais- les tournois (de poker, de tenni et jusqu’au golf – mini, le golf !), les stages et naturellement le florilège de spectacles, presque tout est possible.

La réverence du Queen Mary II devant la statue de la Liberté
La réverence du Queen Mary II devant la statue de la Liberté

Les plus consultés

pub1
pub1