ROYAL CLIPPER

C’est l’un des plus grands cinq-mâts au monde et pourtant il est à taille humaine : 114 cabines (227 passagers) dont 92 extérieur mais seulement 14 avec balcon privé. De taille modeste pour la plupart, elles sont néanmoins bien agencées. Partout, la déco reflète l’élégance de voiliers d’antan : acajou, cuivre, teck, cuir ou marbre, tout est soigné. Une seule salle de restaurant impressionnante avec ses mezzanines et son drôle de dôme : ce n’est autre que le fond de la piscine principale ! A 2, 6 ou  8, les tables jouent l’intimité ou la convivialité. Pas de dress-code, ni de places imposés et des horaires qui témoignent de la liberté à bord : petit déjeuner continental dès 6h30 qui cède la place à un superbe buffet. Buffet encore au déjeuner, servi également sur le pont. On dîne, à la carte de 19h30 à 22h et pour les plus gourmands, goûter à 17h et ultime collation [...] Lire +

Voir les 1 avis sur ROYAL CLIPPER

Recommandez ROYAL CLIPPER via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Le must ? Ceux qui le souhaitent peuvent participer, à certains moments, à quelques manœuvres et grimper jusqu’au haut d’un mât. Une croisière à choisir en couple ou petit groupe d’amis.

1 photos des voyageurs: Découvrez ce qu'ont vu des croisiéristes comme vous

1 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

1 avis

un peu déçu : Royal Clipper

* * * * * avis posté par

croisiére dans les Grenadines superbe bateau-personnel souriant-cabine trop petite-parfois manque d'organisation mais le plus triste : les repas (plats chauds du petit déjeuner froids, idem au dîner, pas de raffinement gastronomique, une cuisine de.. surgelés, etc etc etc...) par contre trés belles escales - manque d'animations le soir (mais cela on le savait) - magnifique croisiére en voilier, à faire mais seule déception : la "gastronomie" trés décevante

3

Informations complementaires

C’est l’un des plus grands cinq-mâts au monde et pourtant il est à taille humaine : 114 cabines (227 passagers) dont 92 extérieur mais seulement 14 avec balcon privé. De taille modeste pour la plupart, elles sont néanmoins bien agencées. Partout, la déco reflète l’élégance de voiliers d’antan : acajou, cuivre, teck, cuir ou marbre, tout est soigné. Une seule salle de restaurant impressionnante avec ses mezzanines et son drôle de dôme : ce n’est autre que le fond de la piscine principale ! A 2, 6 ou  8, les tables jouent l’intimité ou la convivialité. Pas de dress-code, ni de places imposés et des horaires qui témoignent de la liberté à bord : petit déjeuner continental dès 6h30 qui cède la place à un superbe buffet. Buffet encore au déjeuner, servi également sur le pont. On dîne, à la carte de 19h30 à 22h et pour les plus gourmands, goûter à 17h et ultime collation à 23h30 !  Le voilier compte 3 piscines peu profondes et 2 vraiment petites. Tables de jeux, canapés de cuir et même une – fausse -cheminée : la bibliothèque semble tout droit sortie d’un club anglais. Pratique, les deux bars en enfilade, permettent de naviguer entre intérieur et extérieur. Sur le Royal Clipper, certains détails font la différence : ainsi, le centre de bien-être – doté d’un sauna payant et de quelques appareils pour les sportifs- n’est pas très grand, mais, sous la ligne de flottaison, on admire le monde sous-marin à travers les hublots. Aux escales la marina arrière permet de pratiquer, gratuitement, ski nautique, kayak ou planche à voile. Le soir, à la projection de film ou la thématique déguisée on peut préférer le pianiste qui se fait DJ. Les discussions cèdent alors la place à la danse. On admire une dernière fois les étoiles avant de rejoindre sa cabine.

 

Les plus consultés

pub1
pub1