STAR CLIPPER

Digne héritier des gréements du XIXe siècle, ce quatre-mâts sistership du Star Clipper sorti des chantiers en 1992 n’offre que 85 cabines (170 passagers) dont 78 extérieures, conférant aux croisières un réel sentiment d’un intimité. Comme pour mieux rappeler ses ancêtres, le Star Clipper mise sur une décoration traditionnelle : boiseries verniss, cuivres rutilants, gravures anciennes et marbre pour les salles de bain. Si les cabines sont petites ( 8 à 14,5 m2). En revanche les espaces communs sont eux bien aérés. Dans la salle à manger, ponctuées de colonnes, on s’accommode de tablées de  6 ou 8 personnes. En revanche, pas de service ni de place imposés, pas plus que de dress code. Et le matin, les early birds profitent d’un petit déjeuner continental dès 6H30 ou attendent le buffet de  8 h. A midi, là encore un buffet très varié est servi soit sur le pont soit en salle [...] Lire +

Voir les 1 avis sur STAR CLIPPER

Recommandez STAR CLIPPER via les réseaux sociaux :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest

Avis de l'expert

Patrick Gaudfrin

Mieux avoir le pied marin - cela peut tanguer plus que sur un paquebot-, rechercher la tranquillité et le confort et parler anglais pour se glisser avec volupté dans une croisière Star Clippers.

2 photos des voyageurs: Découvrez ce qu'ont vu des croisiéristes comme vous

1 personne(s) ont publié un avis sur cette compagnie - Ecrire votre avis

1 avis

Très inconfortable, inconvivial , inintéressant

* * * * * avis posté par

Nous avons fait plus de 35 croisières, Club Med 1, Club Med 2, Wind Pride (Windstar), Levant (Ponant), Soléal (Ponant), Aqua Mékong (Aqua expéditions) . La croisière sur le Star Clipper (Phuket - Phuket) a été la plus mauvaise de toute. Le bâteau, réplique d'un ancien voilier, est très inconfortable (voir dangereux) à tous les niveaux : l'entrée, les sièges et la sortie du bâteau navette, l'échelle de coupée étroite, branlante, dénivellée, l'accès à l'intérieur du bateau par des portes battantes à ressort de type saloon , très peu d'espace ombragé sur le pont : il n'y en a pas pour tout le monde, des transats bon marché en plastique bleu et blanc qui contraste avec le style voilier , un bar très inconfortable . La chambre fait 11m² petite par rapport à d'autres bateaux de la même gamme de prix, bien entretenue et bien climatisée. Le principal défaut c'est le manque de convivialité principalement l'arrogance du directeur de croisière et de l'équipe de bar : pas de bonjour, comment allez-vous ? , pas de bonne journée , à la limite de l'impolitesse. Cela n'a pas gêné le directeur de croisière de venir dans la salle à manger alors qu'il y avait des conversations en cours à toutes les tables et d'interrompre tout le monde pour des propos sans intérêt. Les communications ont été faites principalement en allemand alternativement en anglais , pas de français. In-intérêt des escales l'avantage théorique d'un plus petit bâteau c'est d'accéder à des plages plus sauvages, le directeur de croisière a réussi a suivre nos 1500 amis chinois sur les différentes plages, de type Koh Lanta, où nous nous sommes arrêtés. Nos amis chinois arrivaient avec une douzaine de vedettes rapides d'environ 75 personnes de 10h à 15h. Autre inconfort majeur le BBQ sur la plage un vrai picnic de Boy scout sans aucun confort. Pour résumer trois défauts : Inconfort , manque de convivialité (arrogance du directeur de croisière) et in-intérêt des escale . Principale qualité du Star Clipper son aspect photogénique de loin.

2

Informations complementaires

Digne héritier des gréements du XIXe siècle, ce quatre-mâts sistership du Star Clipper sorti des chantiers en 1992 n’offre que 85 cabines (170 passagers) dont 78 extérieures, conférant aux croisières un réel sentiment d’un intimité. Comme pour mieux rappeler ses ancêtres, le Star Clipper mise sur une décoration traditionnelle : boiseries verniss, cuivres rutilants, gravures anciennes et marbre pour les salles de bain. Si les cabines sont petites ( 8 à 14,5 m2). En revanche les espaces communs sont eux bien aérés. Dans la salle à manger, ponctuées de colonnes, on s’accommode de tablées de  6 ou 8 personnes. En revanche, pas de service ni de place imposés, pas plus que de dress code. Et le matin, les early birds profitent d’un petit déjeuner continental dès 6H30 ou attendent le buffet de  8 h. A midi, là encore un buffet très varié est servi soit sur le pont soit en salle selon le temps. . La bibliothèque combine espace de lecture et tables de jeux de carte. Dans la journée, on se rafraîchit dans l’une des deux piscines, ou  joue les marins en grimpant au mât  muni, bien évidemment d’un harnais de sécurité ! Le soir, le piano bar agit comme un véritable aimant : on y prend l’apéritif en écoutant de la musique, on y refait le monde après dîner, on y danse, même, en amoureux.

Les plus consultés

pub1
pub1